Lois de l’Être

Le livre que Samael Aun Weor recommandait le plus était son Traité de Psychologie Révolutionnaire.

Il a exprimé l’importance de ce livre pour quiconque veut se libérer de la souffrance.

Le premier chapitre de ce livre s’intitule Niveau de l’Être.

Étant donné qu’il met l’accent sur ce livre, et étant donné que tout le livre dépend de la compréhension de ce premier chapitre, nous allons en parler.

Évolution, Involution et Révolution

Beaucoup croient qu’à travers la loi de l’évolution, il est possible d’atteindre l’auto-réalisation intime de l’Être, et cela, naturellement, est une grossière erreur. Nous ne nions pas la loi de l’évolution ; il est évident qu’elle existe. L’absurdité, justement, consiste à attribuer à cette loi des aspects psychologiques qu’elle n’a pas. Il est évident que toute hausse est suivie d’une baisse ; une ascension infinie serait inconcevable. Si on escalade une montagne, on atteint le sommet et là, forcément, on trouvera la descente. Telles sont les lois de l’évolution et de l’involution, mes chers frères et sœurs : l’évolution atteint un certain point défini complètement par la nature, et alors les processus involutifs commencent.

Conscience Authentique et Fausse Conscience

Certes, la situation est que les humanoïdes ne sont pas des êtres humains au sens plein du terme. Si nous examinons à fond l’humanoïde, nous découvrons d’abord son corps physique, c’est-à-dire son corps planétaire ; ce véhicule a un siège vital, je veux me référer emphatiquement au lingam sarira des Hindous, c’est-à-dire au véhicule thermo-électromagnétique ou section supérieure du corps physique ; ce véhicule sert de base à tous les processus biochimiques, physiologiques, lumineux, caloriques, etc., etc. Cependant, au fond, ce corps vital n’est rien d’autre que la partie supérieure du corps physique.