Écrit par: Gnostic Instructor          Catégorie: Les Vingt-Deux Arcanes du Tarot et de l’Hébreux

Le texte suivant a été utilisé comme base de discussion dans une conférence du cours en ligne gratuit sur les Vingt-Deux Arcanes. La transcription est ci-dessous.

Lettre Hébraïque Vav

Les versets 41 à 48 du Psaume 119 commencent par Vav :

41 Que ta miséricorde vienne à moi, oh Iod-Havah par ton salut selon ta Parole.

42 Et je répondrai par la Parole à mon réprimandeur, car j’ai confiance en ta Parole.

43 Et ne délivre pas encore la parole de vérité de ma bouche ; car j’ai beaucoup espéré sur tes jugements.

44 Et je garderai continuellement ta loi pour toujours et à jamais.

45 Et je marcherai dans l’étendue, car je recherche tes commandements.

46 Et je parlerai de tes témoignages devant les Malachim, et je n’aurai pas honte.

47 Et je me réjouirai de tes commandements, que j’ai aimés.

48 Et je lèverai mes mains vers tes commandements, et je méditerai sur tes statuts.

Arcane 6

Extrait de Alchimie et Kabbale dans le Tarot par Samael Aun Weor

Bien-aimés frères de mon âme :

Nous allons maintenant étudier le sixième Arcane du Tarot.

Bien-aimés, rappelez-vous qu’en effet sans aucun doute, les deux triangles entrelacés du sceau de Salomon, qui unissent ou séparent l’amour, sont les deux navettes avec lesquelles se tisse ou se détisse le mystère ineffable de la vie éternelle dans le métier à tisser de Dieu. Le triangle supérieur symbolise Kether (le Père qui est en secret), Chokmah (le Fils) et Binah (le Saint-Esprit de chaque être humain). Le triangle inférieur représente les trois traîtres d’Hiram Abiff ; ces trois traîtres sont à l’intérieur de nous. Le premier traître est le Démon du Désir ; ce traître vit dans le Corps Astral. Le deuxième traître est le Démon du Mental ; ce traître vit dans le Corps Mental. Le troisième traître est le Démon de la Mauvaise Volonté ; ce traître vit dans le Corps de la Volonté (Corps Causal).

La Bible cite ces trois traîtres dans l’Apocalypse de Saint Jean dans Apocalypse : 16 : 13, 14 :

« Et je vis trois esprits impurs comme des grenouilles sortir de la bouche du dragon, et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète ; car ce sont les esprits des démons, faisant des miracles, qui vont vers les rois de la terre et du monde entier, pour les rassembler à la bataille de ce grand jour du Dieu Tout-Puissant (El-Shaddai). »

Les trois traîtres constituent l’ego réincarnant, le « Moi » psychologique, le Satan qu’il faut dissoudre pour incarner le Christ Intime, qui est constitué par Kether, Chokmah et Binah. Le triangle supérieur est le Dragon Resplendissant de la Sagesse tandis que le triangle inférieur est le Dragon Noir.

Le signe de l’infini ou la Croix Tau se trouve au centre des deux triangles ; les deux sont des signes phalliques (sexuels). L’âme se trouve entre les deux triangles et doit décider entre le Dragon Blanc et le Dragon Noir. Un tel dilemme est absolument sexuel.

La clé se trouve dans le serpent. Dans l’Abraxas, les pattes du coq sont formées par la double queue d’un serpent. Le serpent tentateur de l’Éden existe ainsi que le serpent d’Airain de Moïse, le Nachash enlacé autour du Tau, c’est-à-dire enlacé autour du Lingam sexuel (le phallus) ; la Yoni est l’Utérus. Normalement, le serpent est enfermé dans le Chakra Muladhara (Église d’Éphèse). Le serpent sommeille dans ce centre coccygien enlacé trois fois et demie. Le serpent doit inévitablement quitter son église. Si le serpent monte par le canal médullaire, nous nous transformons en anges et si le serpent descend, nous nous convertissons en démons. Vous pouvez maintenant comprendre pourquoi il y a toujours deux serpents autour du Caducée de Mercure. La force sexuelle est le Hyle des Gnostiques.

Lorsque les étudiants renversent la Coupe d’Hermès lors de leurs pratiques avec l’Arcane A.Z.F., ils commettent le crime des Nicolaïtes, qui ont utilisé un système pour faire descendre le serpent. C’est ainsi que l’être humain se transforme en démon.

Le développement complet et positif du serpent n’est atteint qu’en travaillant avec la Pierre Philosophale au sein du Laboratoire Sexuel de l’Alchimiste Pratique.

Le triangle supérieur est le centre du Microcosme de l’Alchimiste et du Macrocosme de l’Alchimiste. Le signe du Mercure de la philosophie secrète (l’Ens Seminis) est incontournable au centre du triangle. L’homme et la femme doivent travailler avec le Soleil et avec la Lune, avec l’Or et avec l’Argent (symboles sexuels) pour accomplir le Grand Œuvre. Néanmoins, ce travail est très difficile car le Bouc de Mendez (le Dragon Noir) essaie toujours de faire tomber sexuellement l’Alchimiste. Il est urgent de travailler avec les quatre éléments de l’Alchimie pour accomplir le Grand Œuvre.

Le Macrocosme Alchimique est illuminé par la Lumière ; c’est le triangle supérieur du Sceau de Salomon. Le Microcosme Alchimique est dans l’ombre, dans la région où les âmes combattent le Dragon Noir.

C’est précisément dans le Microcosme, représenté par le triangle inférieur, que tout le travail du Laboratoire Alchimique doit être effectué par nous.

La merveilleuse illustration Microcosme et Macrocosme Alchimique ci-dessus (de la Chimica Basilica Philosophica) représente l’homme et la femme travaillant avec le Soleil (le symbole du phallus) et avec la Lune (le symbole de l’Utérus). Dans cette peinture médiévale, deux hommes ensemble ou deux femmes ensemble n’apparaissent pas car un tel crime contre Natura ne crée qu’un sale vampire. Les ténébreux justifient leurs crimes contre Nature, ainsi, la Loi les punit en les séparant à jamais de leur triangle supérieur. C’est ainsi qu’ils roulent dans l’abîme.

Les mystères du Lingam Yoni sont terriblement divins et ne peuvent être altérés. Le Lingam ne peut être uni qu’à la Yoni ; c’est la Loi de la Sainte Alchimie. Les Noces Alchimiques signifient, en fait, un Mariage Parfait. L’Alchimiste doit non seulement tuer le désir, mais en plus, il doit tuer l’ombre même de l’horrible arbre du désir.

Des Danses Sacrées entre hommes et femmes étaient effectuées dans les mystères d’Éleusis avec l’amour et la musique des centres afin d’enchanter le Serpent. Alors, les danseurs du temple étaient pures du venin immonde du désir. Toutes sortes de péchés sont pardonnés, sauf les péchés contre le Saint-Esprit. « Fuyez la fornication. Chaque péché qu’un homme commet est sans le corps ; mais celui qui commet la fornication pèche contre son propre corps. » 1 Corinthiens 6 : 18. Cependant, la fornication ne concerne pas seulement le corps physique ; elle est également liée aux pensées, aux émotions, aux paroles et aux sensations animales.

Dans les mystères d’Éleusis, les couples dansaient pour se magnétiser mutuellement ; puis en dansant, le couple (homme et femme) atteint ensemble l’extase. L’échange bio-électromagnétique entre l’homme et la femme ne peut être remplacé par rien ; c’est une puissance gigantesque, grandiose et terriblement divine. Dieu brille sur le couple parfait.

Si vous voulez l’auto-réalisation en profondeur souvenez-vous de cet aphorisme alchimique : « La Nature doit être imitée en tout. La Nature aime la Nature ; la Nature domine la Nature. »

La tâche de l’Alchimiste est de rechercher les connaissances occultes et anciennes et d’accomplir le Grand Œuvre dans son laboratoire sexuel. Le Grand Œuvre est difficile, il signifie de nombreuses années d’expériences, de terribles sacrifices et d’énormes difficultés. Il existe un agent transmutateur (la Pierre Philosophale), une influence céleste (la religiosité cosmique), diverses influences astrales (astrologie ésotérique), influence des lettres, des nombres, des correspondances, des sympathies (Kabbale).

Les principes sacrés de l’Alchimie sont:

  • Unité
  • Une Paire d’Opposés (homme/femme ; actif/passif)
  • Trinité (Actif, Passif, Neutre)
  • Les Éléments (Feu, Air, Eau et Terre)

L’œuvre entière du Grand Œuvre (le Magnus Opus) est réunie dans le Sceau de Salomon. Les six pointes de l’étoile sont masculines ; les six angles obtus extérieurs qui existent entre point et point sont féminins. En synthèse, cette étoile a douze rayons : six masculins et six féminins. L’Étoile de Salomon est le symbole parfait du Soleil Central, toutes les mesures zodiacales se trouvent résumées dans le Sceau de Salomon. Toute la Genèse sexuelle du zodiaque est cachée dans le Sceau de Salomon. La relation intérieure qui existe entre le zodiaque et l’invincible Soleil Central se trouve dans le Sceau de Salomon. Les douze rayons de l’étoile brillante se cristallisent au moyen de l’Alchimie en les douze constellations zodiacales.

Lorsque l’étudiant entre dans le temple du Sphinx, il étudie le Grand Livre de la Nature, où toutes les lois cosmiques sont écrites.

En effet, très peu sont ceux qui peuvent ouvrir le Livre et l’étudier. L’« épreuve du Sanctuaire » est très terrible. Rares sont les êtres humains qui ont réussi à passer une telle épreuve. Un Joyau Précieux (avec le sceau de Salomon) un Anneau rempli de Lumière Ineffable est accordé à celui qui passe victorieusement l’Épreuve du Sanctuaire. Le néophyte qui touche l’anneau de la main gauche le perd forcément.

Une autre explication du Sceau de Salomon est la suivante : au-dessus le Père, le Fils et le Saint-Esprit, en-dessous le pouvoir qui gouverne (l’Intime), le pouvoir qui délibère (le mental) et le pouvoir qui exécute (la personnalité).

Lorsque le pouvoir qui délibère et le pouvoir qui exécute se rebellent ou s’insubordonnent au gouverneur (l’Intime) alors le résultat est un échec.

Les trois traîtres s’emparent des pouvoirs qui délibèrent et des pouvoirs qui exécutent. Les Bodhisattvas recevaient (Kabbel) parfois des messages des mondes supérieurs ; néanmoins, les ignorants confondent les Bodhisattvas avec les Médiums du Spiritisme (« canalisateurs »).

Le Médium et le Médiateur (Bodhisattva) existent. Le Médium est négatif alors que le Médiateur est Positif. Le Médium est un véhicule du serpent tentateur de l’Éden. Le Bodhisattva, le Médiateur est un véhicule du Serpent d’Airain Nachash qui a guéri les Israélites dans le désert.

Les grands maîtres a l’habitude de dicter des messages à travers les lèvres de leurs Bodhisattvas. Les gens ne comprennent pas cela et confondent les Médiateurs avec les Médiums nuisibles du Spiritisme parce qu’ils se laissent emporter par de fausses apparences.

Toutes les forces positives et négatives du Magnétisme Universel se trouvent représentées dans le Sceau de Salomon.

Dans les œuvres de haute magie, il faut tracer un cercle autour de nous. Un tel cercle doit être totalement fermé, interrompu par le Sceau de Salomon.

Avec les sept métaux, les frères Gnostiques peuvent fabriquer des médaillons et des bagues avec le Sceau de Salomon. Le Sceau de Salomon doit être utilisé dans tous les travaux d’invocations, et dans les pratiques avec les élémentaux (comme nous l’avons déjà enseigné dans l’Arcane 4 de cette série de conférences sur la Kabbale).

Les élémentaux de la nature tremblent devant le Sceau du Dieu Vivant. L’Ange du Sixième Sceau de l’Apocalypse s’est réincarné à cette époque dans un corps féminin (cet ange est un spécialiste de la science sacrée des djinns).

L’Arcane 6 est l’Amoureux du Tarot. C’est l’âme entre le vice et la vertu. L’Arcane Six est l’enchaînement, l’équilibre, l’union amoureuse entre l’homme et la femme, les luttes terribles entre l’amour et le désir, les mystères du Lingam-Yoni, la connexion. La lutte entre les deux ternaires se retrouve dans le Sixième Arcane du Tarot. Le Sixième Arcane est l’affirmation suprême du Christ Interne, et la suprême négation de Satan.

Veillez et priez.

La Lettre Hébraïque Vav

Écrit par Instructeur Gnostique

Qui dans Kabbale symbolise la moelle épinière ; ו ‘Vav’ le fondement de la propriété d’entendre la parole ; ‘Vav’ signifie ‘et’ ‘connexion’

La lettre Vav unit ‘et’ interconnecte tous les vingt-deux Arcanes au sein de la conscience humaine, puisque tous doivent être développés dans la moelle épinière de tout Initié auto-réalisé. C’est pourquoi la parole incarnée à l’intérieur de l’Homme Ressuscité dit dans le livre de l’Apocalypse : « Je suis l’Alpha et l’Oméga (Aleph et Tav, toutes les vingt-deux lettres) le Commencement et la Fin, celui qui était, est et sera le Seigneur Tout-Puissant (El Shaddai).

« Au commencement était la Parole בראשית et la Parole (בראשית Bereishit) était avec Dieu, et la Parole (Bereishit) était (cachait le mystère de) Dieu.

Le même (בראשית Bereishit) était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par lui (au moyen de la lettre Vav) ; et sans lui rien de ce qui a été fait n’a été fait (à l’intérieur du Vav).

En lui (la lettre Vav) était (l’arbre de) la vie ; et l’Arbre de Vie (nourri par Shaddai El Chai) était la lumière (de l’Aïn Soph dans la moelle épinière) des hommes. Et la lumière (de l’Aïn Soph) brille dans (les augustes) ténèbres (des sages) ; et les ténèbres (de la fornication) ne l’a pas compris.

Il y avait un homme (dans ‘Berashith’ qui a émergé en six jours dans le Vav, qui était) envoyé de (la septième puissance de) Dieu (El-Shaddai), dont le nom était Jean (IEOUAMS). La même chose est venue (à l’existence) pour rendre témoignage, pour (accrocher ou pour) témoigner de la Lumière (d’El-Shaddai), que tous les hommes à travers lui pourraient croire (tiens cher, accrocher, aimer, se connecter).

Il (la lettre Vav) n’était pas cette Lumière (de l’Aïn Soph), mais a été envoyé (et créé) pour (accrocher ou pour) témoigner de cette Lumière (d’El-Shaddai).

Cela (El-Shaddai) était la véritable Lumière (Cosmique), qui éclairait (le Vav ou moelle épinière de) tout homme qui vient (par transmutation sexuelle) dans le monde ; Il (El-Shaddai) était dans le monde (en tant que Shaddai El Chai), et le monde (Règne Minéral, Règne Végétal, Règne Animal) a été fait par lui (ce Fohat Créateur), et (les fornicateurs de) le monde (les humanoïdes intellectuels) ne le connaissaient pas.

Il (Chokmah, Vishnu, Avalokiteshvara, Kuan Yin, Ahura Mazda, le Christ Cosmique) est venu aux siens (en tant que Shaddai El Chai), et les siens ne l’ont pas reçu (plutôt, ils l’ont renversé hors d’eux-mêmes).

Mais tous ceux qui l’ont reçu (dans leur Vav ou moelle épinière comme Feu d’Amour) il (Chokmah) leur a donné le pouvoir de devenir fils de Dieu (Beni- Elohim) même à ceux qui croient (tiens cher, aime, se connecte) en son nom : Qui sont nés, non du sang (passion), ni de la volonté (désir) de la chair, ni de la volonté (luxurieuse) de (tout fornicateur) homme, mais de (la conception immaculée ou Sahaja Maïthuna sur) Dieu.

Et (c’est ainsi que) la Parole (Bereshith) s’est fait chair (dans Vav), et a habité parmi nous (dans notre Moelle Épinière en tant que Serpent d’Airain Flamboyant), et nous avons contemplé (à travers « Lui ») sa gloire (Hod), la gloire comme de l’unique engendré (lumière) du Père (de toutes les Paternités, le Rayon de l’Okidanokh), plein de grâce et de vérité. » – Évangile de Jean 1:1-14

Iod, Hei, Vav, Hei. Au commencement de la Création, l’Aïn Soph Aur, le Rayon de l’Okidanokh, retire sa Lumière Christique de l’Aïn Soph Immanifesté « Hei » et remplit l’espace abstrait ; de ce vide illuminé l’Aïn Soph place sa lumière dans son « Iod » Kether, par la suite sa lumière est placée pour son développement dans son « Hei » manifesté Chokmah et enfin le rayon de l’Okidanokh, la lumière solaire brille dans son « Vav » Binah comme un seul rayon de lumière infini trinitaire qui entreprend des formes multiformes et universelles. Et pour créer l’existence finie d’Adam, cette lumière se retire nécessairement sept fois du vide. Le rayon de l’Okidanokh est caché avec la lettre Vav. Par conséquent, le rayon omnicosmique de l’Okidanokh (bien qu’il soit singulier dans son essence) possède deux manifestations, l’une dans l’espace abstrait absolu et l’autre dans l’univers ; les deux manifestations participent au processus de tout type de création. Le pouvoir créateur binaire de Vav interagissant sans cesse, manifesté dans sa création Immanifestée et Manifestée à travers d’innombrables Mahamanvantaras et Mahapralayas, cache l’énigme de sa réalité absolue.

Le rayon trinitaire manifesté de la création est le pouvoir qui différencie et sépare les différents degrés de Raisonnement Objectif parmi la Hiérarchie Céleste et les différents aspects de la perception objective et subjective de la réalité de haut en bas, dans tous les Sephiroth de l’Arbre de Vie.

L’Aïn Soph est la force abstraite inhérente qui expose son Pouvoir de Lumière « Aur » à travers son rayon trinitaire manifesté dans n’importe quel type et forme de matière. C’est ainsi que l’abstrait Aïn Soph ensemble avec Kether, Chokmah, et Binah forment une seule lumière entière dont le nom kabbalistique est Iod Hei Vav Hei.

Dans Briah, la lettre Vav est le Fils, l’univers qui émerge de Daath, qui manifeste le Pouvoir Créateur Triune de Iod-Hei, Abba-Aima, Phallus-Utérus, Lingam-Yoni, Père-Mère et le « Aur » Immanifesté le Pouvoir de Lumière du « Hei » absolu abstrait l’Aïn Soph.

Le Feu-Lumière du Christ développé dans la moelle épinière de l’homme et de la femme est la lettre Vav qui unit le Ciel ‘et’ la Terre, Daath ‘et’ Yesod :

« Qu’il m’embrasse des baisers de sa bouche : car son amour vaut mieux que le vin. » – Cantique des Cantiques 1:1

« Pendant le paroxysme de la joie, nous devons découvrir directement la synthèse cosmique et créatrice de Shiva (Esprit Saint) et Shakti (Son Épouse Divine Kundalini).

L’animal intellectuel ordinaire est mortellement vaincu par une concupiscence abominable et se laisse emporter par l’affection passionnée (c’est-à-dire souffre pendant la jouissance pour la consommation vile du plaisir) tandis qu’au contraire, l’ésotériste Gnostique (en extase totale pendant le coït) entre victorieusement dans la région des Monades dans le monde splendide d’Anupadaka-Tattwa.

« Le degré précédent vers le monde d’Anupadaka, est le principe extraordinaire du pouvoir qui est lié au domaine de l’espace, du temps et de la causalité ; cela s’appelle Akasa-Tatwa (demeure de Atman-Bouddhi-Manas).

Il est écrit en mots d’or dans le grand Livre de toutes les Splendeurs que le paroxysme sexuel est Proto-Tattvique.

Un jeu de vibrations extraordinaires commence pendant le Maïthuna avec le Tattva d’Or : Prithvi, le magnifique éther de la terre parfumée, maintient une parfaite harmonie avec nos corps physiques.

La harpe continue dans ses délicieuses vibrations ondulant sur les eaux de la vie universelle (Apas), l’Ens Seminis.

Le souffle (Vayu) s’altère nettement et dans l’atmosphère subtile du monde résonne la lyre d’Orphée.

La flamme sacrée (Tejas) est allumée dans le mystérieux chandelier de l’épine dorsale.

Maintenant… Oh Dieux ! Le chevalier (Manas Supérieur) et sa Dame (Bouddhi) s’embrassent ardemment dans la région de la pure Akasha, tremblant d’exaltation sexuelle.

Cependant, il est clair et indubitable qu’Akasha n’est qu’un pont de merveilles et de prodiges entre les Tattvas Prithvi (la Terre) et Anupadaka (le Monde des Splendeurs).

L’exaltation sexuelle traverse le pont de la joie et entre dans le monde d’Atziluth, la région d’Anupadaka, la demeure de Shiva et Shakti ; alors Lui et Elle brillent glorieusement, ravis d’amour.

Femmes, écoutez-moi : Shakti doit être vécue royalement pendant les rapports sexuels en tant que Maya-Shakti (Femme-Eve-Déesse). Ce n’est qu’ainsi que vous pourrez réussir la consubstantiation de l’amour dans la réalité psycho-physiologique de votre nature.

L’homme Gnostique doit personnifier Shiva (le Saint-Esprit) pendant le Sahaja Maïthuna (Magie Sexuelle) et se sentir inondé de cette merveilleuse force du Troisième Logos. » – Samael Aun Weor, Le Mystère de la Fleur d’Or

Et c’est ainsi que de toute éternité le Elohim dit : « Que la lumière soit », et (dans le Vav, moelle épinière) la lumière (de la Mère Divine Kundalini) fut. » Et (dans le Vav, moelle épinière) le Elohim vit la lumière, que c’était bon; et dans le Vav) le Elohim sépara la lumière (de la chasteté) de l’obscurité (de la fornication). C’est ainsi que l’Aïn Soph Aur, la Lumière Cosmique Christique en se contractant flue dans les ténèbres ; elle imprègne sa nature cosmique pour créer l’homme primordial, le Vav et devient humain.

Cette transformation alchimique de la Lumière Christique dans la moelle épinière du pécheur est le secret de la façon dont un démon peut être transformé en ange au moyen de la lumière des forces créatrices de l’amour ; c’est la manière dont nous retournons à notre Dieu Intérieur avec passion, la passion du Seigneur. C’est la façon de payer notre karma passé, en apportant la lumière de toute l’éternité dans le présent afin d’effacer nos péchés du passé.

Porter la lumière de toute éternité dans notre moelle épinière est un holocauste Divin que seul le couple (homme et femme) peut accomplir ; c’est le secret de la Kabbale, la manière dont nous recevons (Kabbel) les enseignements intérieurs de Dieu, la manière dont nous foulons le Chemin d’Or du Bodhisattva afin de lier en soi toutes les particules de la conscience en un tout. C’est l’Arcane A.Z.F. (sous l’aspect de la Kabbale en rapport avec la Révélation des sept chandeliers d’or ou l’incarnation du Messie).

« Et Iod-Havah Elohai (Binah) dit à Moïse, fais un serpent (Kundalini) ardent, et place-le sur une perche (moelle épinière) : et il arrivera que quiconque sera mordu (avec le venin de la luxure), quand il le regardera, vivra. Et Moïse fit un serpent d’airain Nachash, et le mit sur une perche, et il arriva que si (Kundabuffer) un serpent (tentateur) (de l’Éden) avait mordu un homme, quand il vit (Kundalini) le serpent d’airain, il a vécu. » – Nombres 21 : 8, 9

« Et Moïse répondit et dit, mais voici, ils ne me croiront pas, ni n’écouteront ma voix, car ils diront : Iod-Havah Elohai ne t’est pas apparu. Et Iod-Havah Elohai lui dit, qu’y a-t-il dans ta main ? Et il dit une verge. Et il dit, jette-la par terre. Et il la jeta par terre, et elle devint un serpent ; et Moïse s’enfuit devant lui. Et Iod-Havah Elohai dit à Moïse, étends ta main, et prends-le par la queue. Et il étendit la main, et le saisit, et il devint une verge dans sa main : afin qu’ils croient que Iod-Havah Elohai (Binah) de leurs pères, l’Elohaï d’Abraham, l’Elohaï d’Isaac et l’Elohaï de Jacob, t’es apparu. » – Exode 4 : 1-5

Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux églises…

« Et comme Moïse éleva le Serpent (d’Airain Nachash) dans le désert, de même le Fils de l’homme doit être élevé : afin que quiconque croit (tiens bien, s’accroche, aime, se connecte) en lui ne périsse pas, mais ait la vie éternelle. » – Jean 3 : 14, 15

« J’étais ravi en Esprit le jour du Seigneur, et j’ai entendu derrière moi (dans mon ‘Vav’, moelle épinière) une grande voix, comme d’une trompette, disant, je suis l’Alpha et l’Oméga, le premier et le dernier (Aleph et Tav) : et, ce que tu vois, écris dans un livre, et envois-le aux sept églises qui sont dans Assiah …. Et je me suis retourné pour voir la voix qui parlait avec moi. Et étant tourné, j’ai vu sept chandeliers d’or; et au milieu des sept chandeliers, quelqu’un semblable au Fils de l’homme, vêtu d’un vêtement jusqu’aux pieds, et ceint les reins d’une ceinture d’or. Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme la laine, aussi blancs que la neige ; et ses yeux étaient comme une flamme de feu ; et ses pieds ressemblaient à du Nachash d’airain fin, comme s’ils brûlaient dans une fournaise ; et sa voix comme le bruit de nombreuses eaux (Akasha). Et il avait dans sa main droite sept étoiles ; et de sa bouche sortait une épée tranchante à deux tranchants ; et son visage était comme le soleil brillant dans sa force. » – Apocalypse 1:10-16

« J’ai entendu parler de toi par ouïe dire : mais maintenant mon œil te voit. » – Job 42:5

« Ainsi donc, la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend par (VAV) la parole de Dieu. » – Romains 10:17

« Quiconque sait, la Parole donne pouvoir. Personne ne l’a prononcé, personne ne la prononcera, sauf celui qui a la Parole incarnée. »

Conférence

Arcane N°6 – L’indécision est lié à la lettre Vav, qui signifie « et » en Hébreu et symbolise la connexion – accrocher, unir une chose à une autre. Il est également lié au mot « yug » en Sanskrit, qui signifie union. Pour avoir une union, vous devez vous accrocher – et bien sûr, cela est lié au mot religare (ou religion). C’est la manière dont nous recevons la connaissance.

La lettre Vav de cet arcane est lié à la propriété d’entendre, d’écouter. Bien sûr, nous devons maintenant souligner que ce n’est pas seulement lié à la faculté d’entendre dans le plan physique, mais aussi à ce chakra dont nous avons parlé plusieurs fois dans différentes conférences : le chakra Vishuddha, qui est liée à l’oreille magique, la faculté de comprendre, d’écouter ou d’entendre la Parole de Dieu qui est liée au monde des Archétypes, symboles que nous connaissons par la compréhension et l’entendement.

C’est pourquoi lorsque nous prononçons les quatre lettres ou le nom sacré de Dieu, Iod-Hei-Vav-Hei, alors on trouve que la troisième est Vav. En associant ce saint nom à l’Arbre de Vie, on retrouve alors le triangle supérieur Kether-Chokmah-Binah, Iod-Hei-Vav, alors Binah est Vav, cela signifie entendement.

Rappelez-vous que le nom sacré de Dieu est toujours expliqué à différents niveaux et de différentes manières et – afin d’expliquer la lettre Vav – C’est l’un d’eux. C’est pourquoi les Kabbalistes affirment que Vav est lié à la faculté d’entendre ou d’écouter, cela signifie « et ». Évidemment, il est possible de comprendre – nous saurons comment écouter – et c’est précisément le but ; dans toutes les conférences, dans tout ce qui concerne la Parole de Dieu, qui n’est pas la parole que nous lisons littéralement. C’est pourquoi Maître Samael Aun Weor déclare que dans la langue Hébraïque est cachée la sagesse.

Qui a mis au monde cette langue sacrée ou l’alphabet de cette langue ? C’était l’ange Metatron dont le nom était Enoch quand il était vivant. Il a introduit l’alphabet et la langue sur la planète Terre afin d’enseigner la Kabbale, l’Arbre de Vie, le langage de Dieu. C’est pourquoi la langue Hébraïque est associée à la Kabbale. Parce que chaque lettre est liée à un nombre et à un symbole. Lorsque nous lisons des mots en Hébreu, nous devons connaître la signification de chaque lettre et les associer les unes aux autres, avec des nombres, afin d’approfondir l’Arbre de Vie et de voir derrière le mot. En effet, rappelez-vous qu’il est écrit qu’au commencement était la Parole, la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Et comprendre, appréhender la Parole de Dieu est indispensable pour développer le chakra Visuddha, la faculté d’entendre, qui est le pouvoir lié à la Parole, parce que ce chakra est exactement à la gorge.

C’est la parole que nous prononçons, la parole que nous écoutons ; et c’est pourquoi la mystérieuse sephirah Daath, qui est la connaissance, se situe précisément au niveau de la gorge d’Arik Anpin, le Vaste Visage, Adam Kadmon, l’Homme Primordial, qui fut créé à l’origine. Cet Homme Primordial – ou plutôt cette Émanation Primordiale de l’Aïn Soph – est toujours représenté par la lettre Vav. Dans l’Hindouisme, ils représentent ce Vav ou Binah avec le Seigneur Shiva et ils disent que le premier engendré de la Création est le Seigneur Shiva. Bien sûr, Seigneur Shiva est cette Lumière Primordiale ou ce que nous appelons le Rayon de l’Okinadock, et que nous représentons par la lettre Hei, que nous savons déjà est associée à l’utérus. L’Aïn Soph donne naissance à ce Vav et ce Vav est l’Aur ou l’Aïn Soph Aur, qui, cristallisé dans l’univers, devient Kether-Chokmah-Binah (le premier triangle). C’est pourquoi, lorsque nous nous référons à l’Aïn Soph nous nous référons à la lettre Hei, le Hei immanifesté.

Kether-Chokmah-Binah (Père-Fils-Esprit Saint) forme en lui-même un seul être, qui est représenté par la lettre Vav. Vav est en soi la lettre Iod, parce que la lettre Iod, qui est le premier nom de Dieu, est lié à Kether. Iod ressemble à une petite flamme, si vous l’observez attentivement. Si vous avez une bougie et que vous l’allumez vous verrez que la flamme a précisément la forme de Iod, qui est juste une tache de lumière avec ce symbole. Mais si vous prolongez ce Iod vers le bas, si vous « l’étirez » vers le bas en Tiphereth, qui est la Sephirah au centre de l’Arbre de Vie, vous pouvez clairement voir la lettre Vav, qui est la partie inférieure du Iod prolongé vers le bas. C’est pourquoi le nom Iod-Hei-Vav-Hei est réellement Iod-Hei-Iod-Hei. Le troisième Iod, lequel est Vav, c’est ce qui agit, c’est le feu qui agit.

Quand vous voyez que la lumière dans la bougie s’étire, vous voyez Vav, mais cela vient de Iod. Iod est le phallus – Vav est la moelle épinière où ce feu doit se tenir. Mais pour le faire, il a besoin de la lettre Hei, il a besoin de l’utérus, car le feu ne peut subsister sans l’autre force, sans la Mère. Dieu est Père-Mère, Iod-Hei, phallus-utérus, homme-femme.

Vous voyez le Saint Nom de Dieu représenté dans le premier triangle, mais le premier triangle Kether-Chokmah-Binah se cache derrière l’Aïn Soph parce qu’il émerge de cet inconnaissable. C’est pourquoi il est indiqué que la lettre Vav a un double aspect. Évidemment, l’aspect caché, l’abstrait, qui est inconnaissable, est derrière Kether. C’est cet Aur que nous appelons Aïn Soph Aur, cette première lumière qui émerge de l’Aïn Soph, mais c’est un Divin inconnaissable. Lorsqu’il s’exprime dans l’Univers, il est Père, Fils et Saint-Esprit.

L’autre côté de la flamme qui est la Tri-unité est représenté dans l’alphabet Hébreu de plusieurs façons – avec les lettres Aleph et Shin (Feu). Vous voyez que le triangle supérieur est toujours associé à l’Étoile de David, au triangle supérieur de l’Étoile de David. Et c’est pourquoi l’Arcane 6 est toujours associé à l’Étoile de David ou Sceau de Salomon et au Tibet on l’appelle « Kama », le symbole de l’étoile à six pointes. On retrouve cette étoile non seulement dans le panthéon Hébreu, mais aussi dans le Bouddhisme et l’Hindouisme. Les symboles ésotériques se trouvent dans de nombreux endroits. Les gens pensent que l’Étoile de David ou Sceau de Salomon n’appartient qu’au panthéon Hébreu, mais on peut la trouver aussi dans le Bouddhisme, l’Hindouisme, l’Amérique, chez les Mayas, les Aztèques.

Tout comme cette étoile appelée Swastika, dont les gens pensent qu’elle appartient aux pays Nordiques. Vous pouvez trouver la Swastika dans le Bouddhisme, l’Hindouisme, chez les Mayas, les Aztèques… c’est un symbole très ancien.

Il faut commencer à saisir, comprendre pour ne pas associer de symboles à des races particulières, car en réalité, les symboles sont universels. Ils représentent quelque chose que nous devons comprendre, parce que rappelez-vous qu’au début, nous avons déclaré que dans Iod-Hei-Vav, Binah est Vav, qui signifie « compréhension », la capacité de comprendre la Parole. Et pas seulement le mot Hébreu mais aussi le mot Sanskrit, Latin et Grec, car il existe de nombreuses écritures dans différentes langues qui cachent différentes choses. Par exemple, la mythologie chez les Romains et les Grecs. Toutes les histoires, légendes, contes de la mythologie cachent toujours quelque chose qu’il faut saisir. Mais pour cela, l’éveil de ce pouvoir auditif du chakra Vishuddha est nécessaire. Surtout avec le corps mental.

Rappelez-vous que le véritable être humain a sept corps – le corps physique, vital, astral, mental, causal, conscient et spirituel. Chaque corps a son chakra Vishuddha, mais celle qui nous donne la compréhension de la parole est surtout liée à la Sephirah Netzach, qui est le mental. Parce que c’est précisément le mental que vous utilisez pour écrire et prononcer la parole, comme en ce moment j’utilise mon mental. C’est pourquoi la Bible est écrite de telle manière que, quand les gens la lisent littéralement, ce ne sont que des histoires, des légendes, qui parfois ont un sens, et parfois qui n’ont aucun sens. Mais quand vous le lisez avec le chakra Vishuddha, alors vous voyez derrière tout. Cette faculté d’entendre est associée à la faculté de voir, qui est liée à la conférence précédente.

Voici, voyez ! Mais pour voir, il faut entendre, comprendre, voir ce qui se cache derrière la lettre. En synthèse, cela s’appelle l’intuition superlative. L’intuition est la faculté associée à toutes les facultés – clairvoyance, clairaudience, télépathie. C’est précisément le pouvoir de l’être humain – l’intuition. Le niveau inférieur de cette intuition est celui des « pressentiments » – mais lorsque nous arrivons à l’intuition superlative, nous devons avoir tous les chakras en activité et les utiliser d’une seule manière. Cette intuition est précisément cette faculté qui se développe lorsque nous entendons maintenant, lorsque nous savons écouter. Rappelez-vous la conférence que Maître Samael Aun Weor nous a donné – Savoir Écouter. Pour cela, vous devez écouter maintenant, car la parole est prononcée et vous devez la saisir avec votre conscience ; selon votre niveau vous la comprenez ; afin de mieux comprendre de quoi nous parlons, de cette flamme, car Dieu est feu.

Moïse a trouvé Dieu dans le buisson ardent et toujours quand on veut expérimenter l’essence de Dieu, on trouve le feu – et c’est pourquoi vous pouvez voir le feu quand vous observez toutes les lettres de l’alphabet Hébreu, des flammes de feu. Parce que la Parole est feu. Alors ce feu est précisément derrière tout. Ce Vav, cette flamme, est derrière tout. Chaque élément abstrait et concret de l’Univers. Ainsi donc l’intuition est cette faculté du feu.

En Sanskrit, ce feu – le feu universel – est appelé Vishnu, précisément le feu qui est associé à la création. Si nous étirons la lettre Iod jusqu’à Tiphereth cela doit passer par Daath, et c’est ainsi que le Fils – Chokmah – Sagesse à travers Daath entre dans le Monde de la Création parce que le deuxième triangle de l’Arbre de Vie est lié à Briah, le Monde de la Création. Et Daath, cette mystérieuse Sephirah qui englobe tout l’Arbre de Vie, est l’union de Iod-Hei, Abba-Aima, Père-Mère. De là émerge la lettre Vav, parce que le Père est Iod, la Mère est Hei et d’eux émerge Vav, qui est l’univers manifesté, le résultat de la création. C’est pourquoi nous avons dit que Vishnu (qui est le Chokmah manifesté dans la création), ce qui signifie « celui qui pénètre en tout » – et c’est le feu. Avalokiteshvara est aussi ce qui est partout, a le même sens.

Quand vous voyez le mot Chokmah, qui signifie en Anglais « wisdom » (sagesse), alors vous trouvez que le mot wisdom se compose de deux mots : Vis-Dom, Vis signifie ‘voir’ et ‘dom’ signifie pouvoir, le pouvoir de voir ou le pouvoir d’être là en tout et c’est Chokmah-Vishnu-Avalokiteshvara. Ensuite, vous trouvez que la lettre Vav est précisément le premier associé à ce mot écrit dans la Bible – Bereshith. Toujours lorsque nous parlons de création, nous arrivons à Bereshith, qui a plusieurs significations, mais la principale, comme nous l’avons dit, est : « Dans la sagesse, Dieu a créé » – parce qu’à l’intérieur de Bereshith se cache la sagesse (Chokmah), dans Bereshith se cache Vishnu, Avalokiteshvara, la Parole.

Chokmah est la première sephirah de l’Arbre de Vie, qui dans le monde d’Atziluth reçoit le nom Iod-Hei-Vav-Hei (Iod Havah). Ce Iod Havah (Jéhovah) est caché à l’intérieur de Vav, à l’intérieur de Bereshith, qui était au commencement. C’est pourquoi vous trouvez des flèches en haut dans l’Arcane Six, qui est l’Indécision. C’est Cupidon avec son arc et sa flèche. Les flèches sont toujours associées à la force sexuelle. Érotique – Éros. Nous apportons de la langue Grecque la Trimurti des Grecs – Chaos, Gaia, Éros. C’est la Trimurti des Grecs, Éros – le Saint-Esprit, Binah, Shiva.

Au-dessus [dans l’Arcane] se trouve un triangle créé par un garçon avec un arc et une flèche ; vous voyez très clairement le triangle supérieur utilisé par Binah (Éros) qui est pointé vers la tête de Méduse – la prostituée, parce que ce triangle supérieur est contre l’Ego. Ce triangle supérieur est représenté dans différentes religions par différents noms. Kether-Chokmah-Binah dans la Kabbale, Chaos-Gaia-Eros : la Trimurti des Grecs, Père-Fils-Saint-Esprit dans le Christianisme, Brahma-Vishnu-Shiva dans l’Hindouisme. Nous devons saisir et comprendre les différentes trimurtis. Car quand on parle de cette trimurti, la pointe du triangle pointe vers Méduse. Mais il y a un autre triangle quand la lettre Vav est descendue dans Tiphereth.

Nous avons expliqué que dans Daath nous trouvons Abba et Aima, Père et Mère. Cela signifie que ce triangle se transforme en dualité. Comme vous le voyez, le triangle au niveau physique est les trois cerveaux que nous avons – Cerveau Intellectuel / Cerveau Émotionnel / Cerveau Moteur-Instinctif-Sexuel. Ces trois cerveaux constituent le corps physique que nous utilisons. Et si vous imaginez devant vous une femme (ou si vous êtes une femme, imaginez un homme devant vous), évidemment vous y trouvez une dualité. Mais chaque entité a trois cerveaux. La même chose se produit dans Daath : Abba a trois forces, Aima a trois forces, ce qui signifie que dans le Père il y a une trimurti et dans la Mère il y a aussi une trimurti. Cette division mystérieuse se produit dans Binah. Il est écrit que Chokmah descend dans le monde de la création à travers Binah, cette dualité, afin de faire un autre triangle – c’est dans la partie inférieure de l’Arbre de Vie – qui dans le Christianisme apparaît comme Joseph, Marie et Jésus.

Le mot Joseph est IO-Cephas ; Cephas signifie « pierre » et IO est dualité, polarité. Marie est Ram-IO, l’aspect féminin de la pierre. D’eux émerge Jésus, qui est Yeshua, « Sauveur ».

Dans l’Égypte ancienne, cette trinité était représentée par Osiris. La Sainte Trinité en Égypte a été nommée avec un mot – Osiris-Ra. Ra est la force solaire. Si vous dites Osiris-Ra, vous exprimez Kether-Chokmah-Binah ensemble. Et si vous dites Isis, vous exprimez Kether-Chokmah-Binah dans son aspect féminin. Osiris-Ra et Isis sont unis dans Daath et d’eux émerge Horus, le Fils. Alors, ne confondez pas cette trinité avec le triangle supérieur. Cette trinité appartient au Monde de la Création. Osiris-Isis-Horus, le Monde de la Création, pas le monde d’Atziluth, lequel est Kether-Chokmah-Binah.

Le pouvoir de Binah dans le premier triangle, qui est représenté par la lettre Vav, reçoit dans le monde d’Atziluth le nom El Shaddai, en l’associant à Yesod, car Binah contrôle le troisième triangle de l’Arbre de Vie associé au sexe dans Yesod. Yesod est le sexe, la force sexuelle, El Shaddai, le pouvoir de la force sexuelle. C’est pourquoi El Shaddai, le Saint-Esprit, Binah est celui qui donne le pacte à Abraham et Sarah. Évidemment, vous retrouvez ici la dualité – Abraham et Sarah et leur enfant Isaac, qui est Tiphereth. Ainsi, cette trimurti ou descente des forces est représentée dans de nombreuses religions différentes avec des noms différents.

Si vous étudiez les religions, vous découvrirez qu’Abraham a un autre fils qui représente Malkuth – Ishmael. Il représente la création physique et Isaac symbolise la création spirituelle.

Isaac est lié à la lettre Vav, avec ce feu qui monte dans la colonne vertébrale. Être un enfant Isaac, c’est être un initié, quelqu’un qui s’élève et crée ce qui est symboliquement écrit dans la Bible, à l’intérieur.

Il y a deux enfants conformément à ce pacte, les enfants d’Ishmael et les enfants d’Isaac. Isaac (Tiphereth) sont les initiés qui appartiennent à la tribu de Judah (Lion, force solaire) et Ishmael, ceux qui sont des enfants d’Égypte, sont « mon-corps et tout le monde » dans le plan physique. Bien sûr, c’est Kabbalistiquement parlant.

Évidemment, nous devons nous renseigner et voir dans le pacte avec Isaac, qui est interne, ce feu que nous devons éveiller, qui est Yeshua lié au Christianisme, Horus dans l’Égypte ancienne. C’est la représentation du triangle supérieur d’Éros, de Cupidon en haut dans l’Arcane numéro 6, qui en Sanskrit s’appelle Atman-Boudhi-Manas, le triangle supérieur qui représente la Monade, Atman (Chesed) – Bouddhi (Geburah) – Manas (Tiphereth). Voyez-vous comment tout ce qui apparaît dans différentes langues et religions pointe toujours vers la même chose ? C’est le triangle avec lequel nous devons être unis.

Dans de nombreuses conférences et livres de Maître Samael Aun Weor, il pointe toujours vers les différents triangles, toujours au-dessus. Mais il faut maintenant passer au triangle en-dessous, que vous voyez dans le graphisme de la carte Indécision, le Sixième Arcane. Vous y voyez l’âme humaine représentée par cette personne au centre de la carte dont les jambes sont dans l’eau, car le troisième niveau des cartes symbolise les eaux.

Dans cette eau, vous trouvez le triangle inversé. Ce triangle inversé est lié à nous, il représente les trois traîtres qui sont toujours contre l’œuvre de Dieu. Ces trois traîtres se retrouvent dans différents symboles dans de nombreuses religions. Mais en synthèse ils représentent Satan, et évidemment c’est un triangle noir. Ici, nous devons comprendre comment le triangle nous est associé.

L’âme croise les bras, vous pouvez voir que le bras gauche est au-dessus du droit et forme une croix, un ‘X’. Parce que la gauche est à droite, cela exprime qu’il ne fait pas la volonté de Dieu mais sa propre volonté. Pour faire la volonté de Dieu, la droite doit être au-dessus de la gauche. C’est facile à voir. Parfois, lorsque vous demandez à une personne de croiser ses bras sur la poitrine, elle place automatiquement la gauche sur la droite. Commencer à mettre la droite sur la gauche est très difficile car pour nous la gauche est toujours associée à la mauvaise volonté.

Observez les momies en Égypte : elles ont toujours le bras droit sur le gauche. Ils font la volonté du triangle supérieur. Mais ici sur cette carte, l’homme fait évidemment sa propre volonté, pas la volonté de Dieu, car son visage est tourné vers la Méduse, vers la prostituée.

Et il ne voit pas sa Mère Divine qui est du côté droit. Nous devons travailler très dur pour tourner le visage vers la droite afin de voir Dieu, son aspect féminin qui est l’Amour. Il tourne son visage vers la gauche, vers Méduse, car il est l’esclave du triangle inférieur.

Les trois traîtres sont liés aux trois cerveaux que nous avons. Comme nous l’avons expliqué à maintes reprises, ces trois cerveaux sont associés aux triangles supérieurs, les énergies qui descendent dans le corps physique.

Le premier cerveau est le système nerveux céphalo-rachidien lié au Père (Kether) que malheureusement le démon du mental utilise et gaspille.

Ensuite, nous avons le système nerveux grand sympathique, qui est lié au Fils (Chokmah), qui est dilapidée par Caïphe, la mauvaise volonté dans le cœur en satisfaisant les désirs. Dans cette région du cœur, le nombril, nous avons nos émotions négatives de luxure, colère, peur, gourmandise, paresse, anxiété, estime de soi, orgueil, etc.

Et le cerveau suivant est le cerveau Moteur-Instinctif-Sexuel, le système nerveux parasympathique appelé aussi vague, où circulent les énergies du Saint-Esprit. Mais Judas est là, le démon du désir qui assouvit ses appétits sexuels dans ce cerveau.

Ce sont les trois traîtres – Pilate, Caïphe et Judas. Ils sont liés aux trois cerveaux que nous avons à l’intérieur.

Moïse est la volonté de Dieu, accomplit la volonté de Dieu.

Les trois traîtres sont trois démons représentés dans le Livre des Morts Égyptien. Le démon du désir s’appelle Apopi, le démon du mental s’appelle Hai, le démon de la mauvaise volonté s’appelle Nept. Peu importe comment nous les nommons, la vérité est qu’ils sont à l’intérieur de nous.

Il n’y a pas une seule personne sur cette planète qui ne les a pas. Ce sont les trois traîtres parce qu’ils gaspillent l’énergie du Père-Fils-Esprit Saint dans notre corps. C’est l’Ego, Satan. Nous dirons que l’Ego est la parole de Satan faite chair en chacun de nous. C’est pourquoi Jésus a dit : « Vous êtes des enfants du diable et des luxures du diable que vous voulez accomplir. » Évidemment, l’ego ment parce que c’est le contraire de la Vérité – Le Père. C’est un meurtrier parce que quiconque fornique est un meurtrier. Il assassine sa propre âme, son propre Être. La vie est Dieu et tout ce qui va à l’encontre de la vie va à l’encontre de Dieu.

C’est vraiment difficile d’être un enfant de Dieu. Mais la lettre Vav a le pouvoir de transformer n’importe qui en enfant de Dieu. Pour cela, nous avons affaire à l’étoile de David, à l’étoile Kama, le Sceau de Salomon. Kama, le symbole de l’étoile à six pointes signifie désir et Karma également. Kama apparaît également dans Kama-Sutra. Ceci est lié au triangle inférieur que vous devez transformer car les trois forces primaires de l’Univers sont ces forces qui créent parce que ces trois forces primaires plus l’Aïn Soph sont toujours derrière toute création.

Maître Samael déclare que la Neuvième Sphère est à l’origine des planètes, de la lune, des soleils, des dieux, des anges, des démons, des êtres humains – tout vient d’elle. Cela dépend de la façon dont cela est transformé.

Le règne minéral, végétal, animal et humain est Malkuth – le Royaume dans lequel ces forces, ces feux sont cachés. Vous trouvez ces forces partout et elles agissent conformément à la volonté de Dieu.

Nous recevons la doctrine, la connaissance, afin que nous puissions apprendre à faire la volonté de Dieu individuellement – parce que dans le règne animal, végétal et minéral, la volonté de Dieu est faite collectivement. Si vous observez des animaux ou des plantes, ils obéissent à la Loi mécaniquement, automatiquement, collectivement. Les intelligences des Elohim, les Créateurs ou Iod-Havah Elohim entrent dans la planète et les organisent. Et tous les élémentaux, âmes des éléments, obéissent. C’est pourquoi ils sont dans l’Éden, au paradis, parce qu’ils obéissent à la volonté des Cosmocréateurs qui entrent dans leurs âmes.

Lorsque nous atteignons le niveau dans lequel nous sommes en ce moment, la nature mécanique entre en involution et alors les trois forces primaires guidées par l’ego commencent à travailler pour l’involution, parce que la planète, la nature, l’Univers est soutenu de deux manières – en évoluant et en involuant. Les forces qui évoluent doivent involuer pour donner consistance à la planète, elles doivent descendre. Malheureusement, l’ego est fait de ce matériau dont la nature a besoin pour donner consistance à la planète dans les infra-dimensions et malheureusement notre conscience, notre âme, est embouteillée en son sein. Alors, quoi que vous fassiez, votre ego va descendre, comme au début il montait.

Les corps protoplasmiques sont les véhicules de la volonté de Dieu quand ils montent, mais quand ils descendent ils deviennent les trois traîtres de cette force solaire parce qu’elle envoie l’âme en enfer (Klipoth). Par conséquent, nous devons travailler avec le triangle inférieur parce que nous venons du règne animal et dans le règne animal nous obéissions à la Loi. Nous étions des fornicateurs. Tout chat est un fornicateur, tout chien est un fornicateur, tout taureau est un fornicateur, tout cheval est un fornicateur, tout animal fornique, telle est la volonté de la loi du règne animal. Mais ils le font mécaniquement, car ils n’ont pas de raisonnement. Mais quand nous entrons dans le niveau de l’animal intellectuel, nous devons transformer cela et nous devons arrêter la fornication. C’est pourquoi le premier commandement que nous recevons lorsque nous entrons dans le royaume humain est : « Tu ne mangeras pas de cet Arbre au milieu du jardin de ton corps, car le jour où tu en mangeras, tu ne continueras pas ton chemin vers le haut, tu vas tomber – tu vas mourir. » – La seconde mort en enfer. Nous ne parlons pas de la mort physique, qui est également liée à cela, mais nous parlons de la désintégration de ces corps protoplasmiques – la seconde mort.

Il existe de nombreux symboles différents liés à cela. Vous pourriez dire que ce n’est pas juste, mais c’est le plan de Dieu – il veut une âme diamant. Il veut de la volonté, et au début nous avons la volonté mais pas le pouvoir. À ce niveau, nous devons développer le pouvoir et cela vient d’en haut. Cette volonté est Tiphereth, Vav. Cette volonté est énergie, conscience, feu de Chokmah, feu de la Kundalini que nous devons développer pour créer notre propre volonté individuelle et devenir l’image de Dieu.

Dieu utilise sa volonté consciemment, avec sagesse. Notre volonté fait de mauvaises choses ; chaque Ego a sa propre volonté : la luxure qui veut forniquer, l’orgueil veut être meilleur, monter en haut de l’échelle et dire : « Me voilà ! », la vanité aussi, la gourmandise, la paresse et tous ces défauts animaux qu’on appelle à tort défauts « humains ». Un vrai être humain n’a aucun défaut animal. Il peut commettre des erreurs, mais pas des erreurs animales. Une chose est l’animal intellectuel et une autre chose est l’être humain.

Ici, nous recevons les préceptes pour travailler et contrôler les éléments avec la volonté, et c’est pourquoi Tiphereth, ou dans ce cas nous dirions Buddhata, l’Âme Humaine, est esclave du triangle inférieur parce qu’il vient du règne animal et qu’il doit apprendre à transformer ces éléments pour remonter des eaux de la fornication pour se tenir au milieu. Mais pour cela, il doit tourner le visage vers l’autre côté.

Comment développer la volonté ? Il est écrit – Bereshith. Au commencement, Dieu créa. Vous pouvez voir la volonté de Dieu. Les forces supérieures ont créé le Ciel et la Terre. C’est la volonté de Dieu. Mais pour que cette volonté crée, l’être humain doit le faire à travers la lettre Vav. Si vous lisez le livre de la Genèse, il y est écrit « Et Dieu dit… ». Ce « et » est Vav, la colonne vertébrale, ce feu qui est Chokmah. Bereshith est répété dans chaque « et ». Si vous lisez cela, vous pouvez le voir, mais les traducteurs de la Bible omettent parfois Vav. Ils le traduisent par ‘mais’ ou utilisent d’autres mots. Alors tout manque, parce qu’ils ne connaissent pas le sens du mot.

Il est écrit : « Quiconque connaît le sens de la parole, la parole lui donne le pouvoir. Personne ne peut la prononcer, personne ne l’a prononcé sauf celui qui l’a incarné. » Incarner la parole est indispensable, mais la parole est feu. Cela commence par la transmutation de l’énergie sexuelle. C’est pourquoi il est écrit « Et Dieu dit… ». « Et Elohim dit… »

Tout l’héritage des Cosmocréateurs – qui sont Elohim, qui sont déjà auto-réalisés dans les mondes de Yetzirah, Briah et Atziluth – ils envoient le Ruach Elohim flotter à la surface des eaux, l’Akasha, dont nous avons parlé maintes fois. Ici, nous entendons Akasha comme eaux sexuelles, le semen, la substance qui est El Shaddai dans les organes sexuels mais en nous c’est Shaddai El Chai, le pouvoir que nous y avons. Ce Shaddai El Chai, ce semen, cette graine a le pouvoir des Elohim en potentialité parce que c’est le plan des Elohim : créer l’être humain. Ils y placent toutes les forces dont nous avons besoin pour développer l’être humain, le Microcosme (ou dans la Kabbale Zeir Anpin, celui en dessous d’Arik-Anpin).

Il existe un autre triangle lié à l’Étoile de Salomon. Le triangle supérieur est Arik-Anpin, Kether-Chokmah-Binah dont le corps est formé avec tous les sephiroth du monde d’Atziluth. Le triangle inférieur devrait être Zeir Anpin, le visage inférieur qui est l’être humain en tant qu’image de Dieu, la lettre Vav. Pour que Zeir Anpin émerge le sixième jour…

Pourquoi le sixième jour ? Pourquoi Dieu a-t-il créé l’homme le sixième jour et non le premier ou le second ? Parce que Vav est la sixième lettre et elle est liée au travail de la volonté. Mais celui qui le fait, c’est Dieu. La Bible ne dit pas « Et Joseph dit… » ou « Et Marie dit… », elle dit « Et Elohim dit… » Cette force est guidée par l’Être Intérieur ; l’Intime le dit. Ce n’est pas vous. C’est pourquoi nous insistons toujours sur le fait que le pouvoir de s’auto-réaliser est ici et maintenant, en se souvenant de votre Dieu. C’est le premier commandement : « Tu aimeras ton Dieu de toute ta force, de tout ton cœur, de toute ta force sexuelle et le prochain comme toi-même. »

Cela signifie que vous devez utiliser tout ce que vous avez pour votre Être Intérieur, car c’est lui qui fait le travail, c’est lui le Maître. Quand quelqu’un vient et dit : « Je suis tel ou tel maître… » avec orgueil et vanité, nous insistons toujours sur le fait que Dieu est le Maître. Si quelqu’un parvient à la maîtrise, c’est le Dieu, la Monade, qui l’atteint. Ici-bas, nous ne sommes que des véhicules, nous devons servir le Seigneur. Lisez les Psaumes de David, il ne se loue jamais, il parle toujours à Dieu, Iod-Havah, parce qu’Il est à l’intérieur.

« Je suis ton serviteur, envoie-moi ta parole… » Quelle parole ? Cette parole est Chokmah qui est le Vav. « Je veux entendre ta parole… » Nous associons la lettre Vav avec l’oreille. « J’étais au jour du Seigneur et j’ai entendu derrière moi la voix de la trompette. » C’est la voix de Dieu, la colonne vertébrale derrière vous, la lettre Vav qui vous donne le pouvoir de l’intuition et qui est associé à tous les chakras – et alors vous entendez la parole de Dieu.

Que dit Dieu à Jean le Divin dans le livre de l’Apocalypse ? Il dit : « Je suis l’Alpha et l’Oméga. » – « Je suis Aleph et Tav. » Le commencement et la fin. Toutes les lettres – parce que là dans la lettre Vav est caché Bereshith, le développement de l’homme à l’image de Dieu, parce que Dieu est Aleph à Tav, Alpha à Omega, tous les mots.

Comment crée-t-on des mots ? En utilisant tout l’alphabet. Si vous lisez la Bible, vous trouvez les lettres Aleph et Tav partout. Je veux dire les vingt-deux lettres constituant la Parole, la Sagesse – ce que les évangélistes et beaucoup de gens appellent « Ceci est la parole de Dieu ». Oui, c’est la parole de Dieu. Vingt-deux lettres de l’alphabet faites par l’initié pour se développer dans la colonne vertébrale, vingt-deux, la lettre Vav, Bereshit. C’est pourquoi ils ont le pouvoir de le dire, de le comprendre, car ils sont l’incarnation vivante de la Parole. C’est ainsi que vous devez lire et comprendre les Écritures.

« Et Dieu (et Elohim) dit. »

Dans la transmutation de l’énergie sexuelle, Dieu – représenté dans le mot Daath, le larynx – doit dire avec volonté, avec Thelema, « Shaddai El-Chai », pour qu’Isaac naisse à l’intérieur de vous-même, dans votre nature spirituelle – Sarah. Et puis vous prononcez le Saint Nom de Dieu : « Iod Hei Vav ». L’alphabet Hébreu n’a pas de voyelles, donc Iod est I, Hei est A, Vav est O. Avec la lettre Vav vous faites I, O, U en Hébreu. C’est comme ça qu’on peut expliquer Vav de diverses façons. Par exemple, Vav devant est le plexus solaire : U. Vous le prononcez selon l’endroit où il se trouve. Alors la lettre Vav est I, A, O. C’est le nom sacré de Dieu chez les Gnostiques : IAO. C’est le mantra sacré que vous devez prononcer qui est associé à de nombreuses forces : IAO. Si vous prononcez IAO pendant l’acte sexuel, cela transmute l’énergie et Dieu dit: « Que la lumière soit ». Parce que IAO (Père-Fils-Saint-Esprit, Kether-Chokmah-Binah) travaille dans la dualité, homme-femme dans l’acte sexuel (Abba-Aima, Roi-Reine).

Malkuth et El Shaddai libère Isaac, libère Yeshua, produit du feu dans la colonne vertébrale et le Dieu dit: « Que la lumière soit ». Et la mère dit : « Et la lumière fut ». La lumière est le résultat, ce feu est le résultat du Père et de la Mère (Iod-Hei, Abba-Aima). Le Père donne l’actif et la Mère le passif. C’est ainsi que vous faites de la lumière en vous-même et c’est ainsi que votre conscience reçoit la force électronique de la Kundalini, parce que la conscience est électronique. C’est ainsi que vous faites de la lumière dans les ténèbres. Parce qu’au commencement le Dieu (Elohim) a créé le Ciel et la Terre. Mais la Terre, la matière dans laquelle nous vivons en ce moment (le corps physique) est vide – elle n’a pas de lumière – et vide. Elle n’a pas de forme divine.

Le Ruach Elohim, les forces des Elohim, les Cosmocréateurs flottaient à la surface des eaux sexuelles. Puis « Et Dieu dit… » apparaît plusieurs fois. Toute la Genèse est « Et Dieu dit… » Nous devons être en phase avec des forces supérieures afin de nous développer pour ce Vav soit illuminé. Ce Vav est l’Arbre de Vie lui-même. Ensuite, vous battez Méduse. C’est tout le travail.

L’étoile de David, le sceau de Salomon y est synthétisé. Si vous observez l’étoile, vous pouvez voir que le point supérieur (Iod) est le phallus tandis que les testicules de l’homme sont les deux points inférieurs du triangle, qui sont les Sephirah inférieures. Chez la femme, il est opposé et l’utérus (yoni) est en dessous et c’est l’autre triangle. En les unissant dans l’acte sexuel, vous faites l’étoile de David, le Sceau de Salomon. Cette étoile est l’étoile magique, elle vous donne la naissance éternelle si vous savez comment la gérer.

Mais il faut savoir que le triangle inférieur représente aussi les trois traîtres qui sont à l’intérieur de nous. Non seulement cela, mais le triangle inférieur est expliqué par Maître Samael Aun Weor représente également l’Intime avec le pouvoir qui délibère (qui est le mental) et le pouvoir qui exécute (qui est la personnalité). C’est une autre explication. L’Intime est dans le système nerveux cérébro-spinal. Vous devez travailler avec lui, vous souvenir de lui, puis nous contrôlons le mental parce que c’est la volonté, la volonté de Dieu, « Que ta volonté soit faite sur cette Terre (ou sur cette Terre) comme elle l’est dans le Ciel. »

De toute évidence, nous contrôlons le mental. Le cerveau est le véhicule du mental et malheureusement, le mental est animal en nous. En nous, nous avons les défauts animaux qui veulent toujours faire le mal, la volonté animale – fornication, adultère. L’adultère est très courant chez les animaux et toutes ces choses contre lesquelles la Bible parle se trouvent chez tous ces animaux. Tout lion a beaucoup de lionnes, même certains chats ont beaucoup de chattes. Dans le règne animal la fornication et l’adultère est quelque chose de commun. Lorsque nous entrons dans ce niveau, nous devons lutter contre ces éléments à l’intérieur, afin de faire la volonté de Dieu. Pourquoi ? Parce que nous devons être les rois et les reines de la nature.

Adam n’est pas l’esclave de la nature, il commande les poissons de l’océan, le bétail de la Terre et cette créature qui rampe et chevauche les forces sexuelles – le serpent. Ce n’est pas lié à cet animal qui peut vous empoisonner et vous tuer, mais il existe de nombreux serpents qui n’ont pas de poison. Il est lié à nous, à ce feu parce que ce feu rampe, circule partout dans notre corps physique. Adam dans la Bible est le seigneur de cela, il commande la nature, le feu, l’eau, l’air et la terre. Mais nous ne le faisons pas, donc nous ne sommes pas Adam. Par conséquent, nous devons contrôler l’animal en nous parce que c’est précisément la partie de nous qui est contre la volonté de Dieu.

Lorsque vous contrôlez l’animal en vous, vous avancez parce que vous devenez un humain. Dieu veut voir que sa créature, son fils devienne humain comme lui parce que Dieu contrôle cela. Dieu n’est pas l’esclave des appétits animaux. Elohim, les Cosmocréateurs, les anges les contrôlent. Nous devons les imiter, nous devons devenir comme Dieu, les contrôler, mais à l’intérieur. Si vous ne les contrôlez pas à l’intérieur, comment pouvez-vous les contrôler à l’extérieur ?

Maître Samael donne la pratique de cet Arcane. Il dit : « Voulez-vous travailler avec les éléments de la nature ? Faites un cercle autour de vous et fermez ce cercle avec l’étoile de David car tous les élémentaux obéissent à cette étoile et tremblent devant le Sceau du Dieu Vivant qui est l’étoile de David. »

Si vous travaillez avec cette étoile en vous, vous contrôlez les éléments qui sont à l’intérieur de vous.

Si vous êtes esclave de votre colère, si vous grondez toujours de colère ou de haine, alors vous êtes esclave des salamandres (feu).

Si vous êtes voluptueux, l’esclave de la luxure, vous êtes esclave des ondines et des fées de l’eau.

Si vous êtes paresseux, si vous ne travaillez pas sur vous-même, si vous ne vous auto-observez pas, ne vous souvenez pas de votre Dieu, vous êtes paresseux et esclave des gnomes de la terre, ils sont diligents mais ils vous contrôlent.

Si vous êtes toujours en train de penser et de penser et sur beaucoup de choses, la vanité, comment devenir célèbre, comment faire ceci ou cela pour que les gens m’admirent, vous êtes l’esclave des sylphes de l’air, qui travaillent dans le mental.

Ainsi, tous les éléments travaillent à l’intérieur de vous, dans votre conscience mais malheureusement ils nous contrôlent. Quand quelque chose se passe sur la Terre : un tremblement de terre, un ouragan, un tsunami, un incendie, nous en sommes les esclaves, car nous ne sommes pas les rois et les reines de la nature. La nature nous contrôle. Mais nous sommes appelés à être rois et reines en travaillant avec le Vav alors on exerce le contrôle avec l’étoile de David. Dans cette étoile est caché tout le pouvoir du Zodiaque comme vous le savez parce que le Zodiaque est lié à Chokmah. À travers Chokmah est placé en nous tous les pouvoirs du Zodiaque.

Il n’y a pas une seule personne dans ce monde qui n’ait pas les pouvoirs du Zodiaque dans sa semence sexuelle, mais c’est en potentialité. Seuls ceux qui suivent le livre de la Genèse et rendent le livre de la Genèse vivant dans leur psyché mettent ces éléments en activité, alors ils deviennent des micro-cosmos, Zeir Anpin fait à l’image d’Arik-anpin le triangle supérieur.

Rappelez-vous que nous avons trois cerveaux, c’est le triangle inférieur qui doit être en harmonie avec le triangle supérieur : Père-Fils-Esprit Saint. Alors vous devenez roi.

Celui qui passe l’épreuve du sanctuaire, contrôle toute la nature, reçoit le sceau de Salomon, l’étoile de David dans sa main droite. Cette épreuve du sanctuaire renferme toutes les épreuves que nous traversons du début à la fin. Épreuves du feu, de l’air, de l’eau et de la terre. Si vous les passez, vous recevez l’anneau qui signifie que vous avez atteint la résurrection. Mais si vous le touchez avec votre main gauche, vous le perdez. C’est ce que la personne sur la carte de l’Arcane 6 a fait, il a mis son bras gauche sur son droit, faisant sa propre volonté, forniquant. Lorsque vous touchez l’anneau avec votre main gauche, cela signifie que vous forniquez et que vous perdez tout. Il y a beaucoup d’anges déchus qui touchent l’anneau de Salomon avec leur main gauche et ils deviennent des anges déchus.

Tout ange déchu devient un démon qui peut ressusciter si Dieu le permet, parce que Dieu l’a dit. Si Dieu l’a dit, vous pouvez vous relever, mais si Dieu ne le dit pas… Ces démons tombent dans la damnation parce qu’à chaque fois ils tombent c’est Chokmah qui le fait à travers la lettre Vav et en subit les conséquences. Plus de sagesse, plus de souffrance, plus de douleur.

Vous pouvez voir pourquoi l’Arcane numéro six est associé au sixième commandement : « Tu ne forniqueras pas ». Beaucoup de gens confondent cela avec l’adultère qui est le neuvième: « Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain. » C’est le neuvième mais le sixième est : « Tu ne commettras pas de fornication. » Il est lié à la perte de la graine et le numéro six renferme le salut, l’incarnation, le mystère de l’âme et le mystère de l’être humain. Le numéro six est une lettre Vav qui unit notre personnalité physique à l’immanence suprême du père solaire, avec l’Aïn Soph Aur. C’est ainsi que nous montons au ciel.

Avez-vous des questions?

Q : Pourquoi est-ce que le visage de la personne de l’Arcane 6 regarde vers la gauche mais que ses pieds vont vers la droite ?

R : Cela signifie qu’il est indécis. Où aller ? À droite ou à gauche ? Il se dirige vers une direction mais il regarde de nouveau vers Méduse, vers une prostituée presque nue. Elle est évidemment la représentation de la luxure, de l’ego. Au début – quand vous apprenez à connaître la doctrine de Vav -, vous voulez marcher vers votre Mère Divine mais parce que vous avez beaucoup d’ego, mécaniquement, automatiquement vous regardez encore vers votre ego, le niveau animal. Tout le travail est de continuer à marcher vers votre Mère Divine et tourner complètement la tête vers elle. Cela signifie la compréhension, qui est précisément la lettre Vav – la compréhension de votre nature animale. Comment transformer cet animal en homme. Il faut transformer l’âne en homme et c’est difficile, car l’âne est têtu.

Q : Hercule était-il celui qui n’était pas censé regarder en arrière dans l’un des mythes Grecs ?

R : Non. C’est l’histoire d’Orphée. Orphée dans ce cas représente la lettre Vav, il descend en enfer, dans ses infra-dimensions, infra-conscience, etc., afin sortir son âme de l’enfer. Cette âme s’appelle Eurydice et elle a été mordue par le serpent. Vous pouvez y voir le même sens que dans le mythe d’Adam et Eve. Eurydice est mordue par un serpent, elle meurt et va en Enfer puis Orphée, qui symbolise le triangle supérieur va en Enfer pour la ramener. Mais alors Pluton, le roi de l’Enfer, qui représente les forces instinctives du corps physique (Pluton est aussi Dieu ce qui veut dire que les forces des Cosmocréateurs y travaillent aussi mais il faut savoir les contrôler) et Pluton dit : « Eh bien, va mais ne regarde pas en arrière, car si tu regardes en arrière, tu la perdras. » Il joue de la lyre, apportant l’âme pour le retour et l’âme le suit, mais il doute, comme tout le monde… « Peut-être qu’elle ne me suit pas, peut-être qu’elle n’est pas derrière moi. » Il se retourne, il regarde en arrière et puis il la perd. Et Pluton dit : « Tu as perdu. Hors d’ici, il n’y a pas d’âme pour toi. »

Eh bien, souvenez-vous que la même chose est écrite dans la Bible avec Lot et sa femme, quand ils sortent de Sodome et Gomorrhe. Trois anges disent : « Ne vous retournez pas ! » Mais l’épouse de Lot se retourne et elle devient une statue de sel, cela signifie l’involution dans le règne minéral.

Par conséquent, lorsque vous entrez dans cette voie, ne regardez pas en arrière vos vices et vos erreurs, allez toujours de l’avant. Ces gens qui se retournent vers leurs vices et leurs erreurs, ils sont comme la femme de Lot. Ceux-là sont amoureux du monde, de l’argent, de la gloire, du nom de famille, de la religion, « Que disent les gens si je fais ceci ou cela ? Mes proches, ma famille… », etc. Et ils rebroussent chemin, parce qu’ils ne veulent pas perdre cela. Ils deviennent stagnants et entrent donc en involution.

Ne vous retournez pas, Allez-y et laissez les morts enterrer les morts.

Q : Comment Geburah est-il relié au triangle supérieur (Kether-Chokmah-Binah) ?

R : Geburah est un descendant du Rayon de la Création dans l’Arbre de Vie. Toutes les Sephiroth sont connectées. Toutes sont connectées à Daath. Le premier triangle est représenté dans la Sainte Tri-unité. Quiconque descend dans Daath est lié à chacune d’elle. L’Arbre de Vie que vous pouvez voir sous différentes vues afin de le comprendre, mais la chose principale pour cet arcane est la Volonté. Nous avons besoin de volonté. C’est pourquoi le titre de notre site Web est Thelema. Nous avons besoin de volonté pour le faire. Mais ne pensez pas que vous le ferez vous-même, sans l’aide de Dieu. La volonté est précisément la volonté de faire quelque chose mais le pouvoir vient d’en haut. Les élémentaux n’ont pas de volonté (willpower), ils ont seulement du souhait (will). Seul l’être humain a de la volonté.

Q : Vous avez mentionné que la personnalité peut s’unir avec la Monade. Je pensais que Maître Samael dit que la personnalité ne survit pas.

R : Eh bien, je n’ai jamais dit que la personnalité pourrait s’unir avec la Monade. J’ai dit que le triangle inférieur représente aussi l’Intime, le mental qui est le pouvoir qui délibère et la personnalité qui exécute. Quand la personnalité et le mental fait ce qu’il veut, alors l’Intime perd son véhicule. C’est pourquoi nous devons toujours nous souvenir de notre Intime. Si nous suivons l’explication de cette personnalité, nous devons comprendre qu’à la fin nous devons développer notre propre personnalité associé à Dieu. Cela n’a rien à voir avec cette personnalité égoïque que nous avons ici. Chaque Être au Ciel est un individu, chacun de ces êtres a des attributs différents, un pouvoir, certains devoirs, c’est-à-dire une personne, une personnalité mais ce n’est pas le genre de personnalité que nous avons ici. C’est une personnalité paradisiaque, qui ne fait qu’un avec la personnalité universelle, qui est Dieu – l’unité multiple parfaite associée également à l’esprit universel. C’est le vrai Zeir Anpin, celui dont l’Intime contrôle son propre mental solaire et dont la personnalité exécute son propre travail, qui est la volonté de Dieu. c’est la personnalité solaire, pas le type lunaire que nous avons.

Q : Pourquoi Méduse est-elle au-dessus de l’eau ?

R : Parce que toutes les impressions que nous recevons sont liées au cerveau. Lorsque nous regardons cette zone physique et mentale, nous voyons que les impressions que nous recevons sont reçues par les cinq sens. Si nous nous identifions à ces forces et énergies qui entrent dans notre cerveau, nous créons des éléments subjectifs (lunaires, négatifs) qui sont liés à l’Ego. Mais quand on sait transformer correctement les impressions, la Mère Divine, cet Akasha, élément devient des éléments positifs et des substances qui font l’être humain. Nous devons contrôler nos sens. En contrôlant les sens, nous contrôlons les impressions. Souvenez-vous que nous, en tant qu’animaux intellectuels, avons notre centre de gravité dans le mental, dans l’intellect. Le triangle supérieur est toujours contre Méduse.

Q : Quand Iod est phallus, pourrions-nous voir Vav comme phallus érigé ?

R : Le Iod est l’expression de la force dans l’homme. C’est pourquoi on dit parfois que Vav est un homme. Mais en réalité la lettre qui symbolise l’organe sexuel est Iod et Vav est un homme. L’homme diffère de la femme par le phallus. Même dans la Genèse, vous trouvez le mot pour homme « Ish ». Si nous observons comment Ish est écrit, nous voyons qu’il est Aleph-Iod-Shin. Shin est le feu, Aleph est le vent et Iod est phallus. Shin, la puissance active de Dieu. Lorsque Dieu crée la femme, la femme est nommée « Isha ». Si vous observez le mot en Hébreu, vous pouvez voir Aleph-Shin-Hei. Vous savez que la lettre Hei est le symbole de l’utérus. La femme n’a pas de « Iod », elle a « Hei ».