Écrit par : Gnostic Instructor   Catégorie : Évolution du Sexe

Adam, en Hébreu, signifie « être humain », « homme » et représente le système nerveux central. Solus est un mot Latin qui signifie « seul », « par lui-même ». Dans la Bible, il est dit que lorsqu’Adam fut fait, il fut fait seul, par lui-même ; plus tard, Eve a été extraite de lui. L’explication de la création de cet Adam sera au centre de cette conférence.

Premièrement, lisons ce qui est écrit dans Genèse 1 : 26, 27, qui dit :

« Et Elohim dit: Que נעשה-אדם NaAssiah-Adam soit fait à notre image, selon notre ressemblance….. Et Elohim créa את־הא-דם Ath-HaDam (le sang) avec sa propre image (masculine), l’image (féminine) de Elohim a été créé avec lui ; (ainsi) homme et femme il les créa. » – Genèse 1 : 26, 27

Il est nécessaire pour nous de comprendre ces versets.

Premièrement, il est littéralement déclaré par Moïse que Elohim a créé Adam à son image. Vient ensuite, « à l’image d’Elohim, il le créa. » – c’est une affirmation redondante, n’est-ce pas? Pourquoi est-ce que cela se répète? C’est comme si vous disiez : « Si vous n’avez pas compris ce que j’ai dit la première fois, je le répéterai. » Il est évident que c’est écrit de cette manière, parce qu’Elohim est homme-femme. Elohim, comme nous l’avons expliqué dans de nombreuses conférences, est Dieux et Déesses ; un mot pluriel qui pointe vers les deux polarités, homme et femme.

L’expression « את־האדם Ath Ha-Adam » signifie « l’homme » ; et c’est ainsi qu’on le traduit communément. Cependant, si nous divisons ce mot et écrivons à la place «  את־הא-דם Ath Ha-Dam » – en utilisant les mêmes lettres – alors nous lisons « le sang ». C’est parce qu’Adam est lié au sang. C’est pourquoi, l’une des traductions du mot Adam est rouge, qui se rapporte au sang. Le mot « דם Dam » en Hébreu, signifie sang. Ici, vous pouvez voir que le mot sang, dans le nom Adam, et le mot rouge, se trouvent explicitement liés. Cela est dû à l’importance de la transformation du sang dans l’organisme. En effet, de nos jours, vous trouvez beaucoup de religions qui accordent une grande importance au sang, et c’est parce qu’Adam est lié à cela.

En Hébreu, on dit qu’il y a trois lettres mères. Ces trois lettres mères sont ; Aleph, Shin et Mem. Aleph symbolise l’air, l’esprit. Shin symbolise le feu. Mem symbolise l’eau. Si vous observez le nom Adam, il a les lettres Aleph et Mem au début et à la fin. Daleth, la lettre du milieu, est précisément cette lettre avec laquelle nous écrivons le mot « Dam », sang. Et, Dam, le sang, est rouge. Dam est le véhicule du feu. Si nous voulons trouver du feu dans notre organisme, nous le trouvons dans le sang. Le feu est le même esprit. C’est pourquoi Nietzsche, dans son Ainsi Parlait Zarathoustra, dit « écris avec du sang, et tu sauras que le sang est esprit ». Nous savons que Jésus a dit :

« Si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair ; et ce qui est né de l’Esprit est esprit. » – Jean 3 : 5, 6

Nous devons naître d’eau et d’esprit ; en d’autres termes, par l’eau et le feu. Dans les mots אדם Assiah-Adam, qui s’écrit נעשה אדם Nun-Ayin-Shin-Hei Aleph-Daleth-Mem, on retrouve les trois lettres mères, les trois éléments dont on parle. Adam אדם se rapporte au sang, et le sang est le véhicule de אש Esh, le feu, le véhicule de ש Shin. On ne voit pas la lettre Shin dans אדם Adam, mais il est là dans נעשה, qui est dans le דם Dam, sang. נעשה-אדם NaAssiah-Adam, en d’autres termes, est le résultat des trois lettres mères; א Aleph-air, Shin-feu et Mem-eau. Et, ces éléments sont contenus dans la terre ou le -אדם NaAssiah-Adam (l’homme de la matière et de l’action): la physicalité d’Adam. Ainsi, nous pouvons voir les 4 éléments ici, clairement, lorsque nous regardons cela alchimiquement. On voit aussi les deux polarités du feu, car la lettre Nun est utilisée comme préfixe pour la première personne du pluriel, comme « Nous » en Français. Ainsi, le mot נעשה אדם NaAssiah-Adam indique la pluralité, un être humain transformé à l’image et à la ressemblance d’Elohim, et Elohim est Dieux et Déesses ; les deux polarités. C’est ce qu’est Adam Solus.

Nous savons que le mot Ath (את Aleph-Tav) est la synthèse du Logos, la Parole; Aleph א est la première lettre de l’alphabet Hébreu, et Tav est la dernière. Ainsi, juste en disant את־האדם Ath Ha-Adam, nous pouvons voir alchimiquement et kabbalistiquement tout le mystère d’Adam. Et, Adam est créé, selon la Genèse, le 6e jour, ce qui signifie, six initiations majeures.

Mais, lisons maintenant ce qui est écrit dans le cinquième chapitre du livre de la Genèse :

זה ספרות לדת אדם ביום ברא אלהים אדם בדמות אלהים עשה אתו

Ze Sephiroth Ledeth Adam B’Iom Bara Elohim Adam B’Damuth Elohim Assiah Athu

« C’est la (ספר le livre, Sepher, les (ספרות Sephiroth) לדת religion d’Adam. Le jour où Elohim créa Adam, à l’image d’Elohim il l’a fait (האדם l’homme); Homme et femme il les créa; et les bénit, et appela leur nom Adam, au jour où ils furent créés. »

Ainsi, cela montre clairement la pluralité d’Adam ; mais, seuls ceux qui ont la compréhension alchimique peuvent voir cela. Cela continue:

« Et Adam vécut cent trente ans, et engendra un fils à sa ressemblance, à son image; et appela son nom שת Seth.

Et les jours d’Adam après qu’il eut engendré Seth furent de huit cents ans ; et il engendra des fils et des filles ; et tous les jours qu’Adam vécut furent de neuf cent trente ans ; et il mourut. Et Seth vécut cent cinq ans et engendra אנוש Enosh. » – Genèse 5 : 1-6

Enosh, en Hébreu, signifie être humain. Nous allons expliquer ce chapitre, car il implique beaucoup de symbolisme, Alchimie et Kabbale. Ce n’est pas aussi simple qu’il y paraît.

Par exemple; le mot ספר Sepher – qui est traduit dans la Bible par, livre, mais qui peut aussi être traduit par compte, histoire, conte – alchimiquement parlant, est l’un de nous-mêmes. Il est écrit que l’homme lui-même est un livre de plusieurs pages. Et, vous pouvez voir ceci : lorsque vous vous asseyez pour méditer, vous commencez à voir toutes les pages sombres de votre vie. Il est rare de trouver des pages remplies de lumière ; tout ce que nous trouvons est ego et plus d’ego. Mais, notre livre contient vraiment de nombreux volumes, et c’est ce que nous sommes. Ainsi, lorsque nous parlons de ספר Sepher, rappelez-vous que le livre de l’homme a 7 pages, en synthèse. C’est parce que le véritable être humain a 7 corps. Nous devons nous familiariser avec cela, car il y a beaucoup de livres dans la Bible qui traitent du nombre 7 ; le livre de la Genèse, le livre de l’Apocalypse… C’est parce que le véritable être humain, Adam, a 7 corps.

Ainsi, le mot est écrit comme vous le voyez sur cette image ; il dit, זה ספר תולדת אדם « ceci est le livre des générations d’Adam. » Mais, nous avons également cassé ce mot, divisant les mots, formant le mot, ספר sepher « livre ». Et, si on prend le תו Tav-Vav du mot suivant תולדת, qui est traduit par « générations » et ajoutez ces deux lettres à ספר Sepher, en plaçant le Tav à la fin du mot, nous avons alors le mot ספרות sephiroth, qui est pluriel. C’est parce que le livre est synthétisé dans l’Arbre de Vie, les 10 Sephiroth. C’est ce que nous avons.

Les lettres suivantes de cette phrase, לדת Lamed-Daleth-Tav, forment le mot Ledet, qui signifie religion. Il a plusieurs sens, mais le sens que j’aime le plus, c’est religion.

Donc, en brisant cette phrase de cette manière, nous trouvons, זה ספרות לדת אדם « ces sephiroth (symboles) sont la religion d’Adam. » C’est pourquoi nous étudions l’Arbre de Vie. C’est ainsi que le livre de la Genèse commence au chapitre 5. Vous pouvez voir la beauté de cela.

Et Adam engendra un fils à sa ressemblance, à son image ; et appela son nom שת Seth. Vous pourriez vous demander : « Où sont Kain et Abel alors? » Il est écrit précédemment dans le livre de la Genèse qu’Adam connut Eve sa femme ; et elle conçut, et enfanta Kain et Abel, et ce Kain tua Abel. Mais, ce 5e chapitre de la Genèse dit qu’Adam engendra Seth à sa propre ressemblance, à son image… il ne mentionne pas Kain et Abel. Cela a un but et c’est parce qu’Elohim a fait נעשה-אדם NaAssiah-Adam (l’Adam terrestre) à l’image de אל El, d’après la ressemblance de אלה Elah. Madame Blavatsky déclare que Kain et Abel symbolisent le séparatisme de l’image et de la ressemblance entre l’homme et la femme. À cela nous disons oui, c’est vrai. Mais, nous devons expliquer comment ; dans le Psaume 139, verset 5, il est écrit :

« Tu m’as formé derrière et devant,

Et a posé ta main sur moi. »

En ce qui concerne « derrière et devant », les Kabbalistes déclarent qu’il s’agit des deux polarités. Derrière est Adam, et devant est Eve. Puisque « derrière et devant » doit être expliqué avant le premier et après le dernier jour de la Création. Adam est derrière et Eve est devant. Nous savons qu’Adam symbolise aussi le système nerveux central ; Eve symbolise l’organe sexuel. Ainsi, Adam, comme vous pouvez le voir clairement, a la lettre Mem à la fin du mot; Mem est le symbole de l’eau. C’est pourquoi, lorsqu’on écrit eau, comme dans le livre de la Genèse, on écrit Hei-Mem-Iod-Mem : HaMayim. HaMayim est un mot pluriel. Ainsi, « derrière » est le premier jour de la création où l’Esprit d’Elohim se déplace sur la surface des fluides cérébro-spinaux et génitaux. Et « devant » est le dernier jour de la création où Adam dit : « Ceci (les organes génitaux) est maintenant l’os de mes os, et la chair de ma chair : elle (les organes génitaux) sera appelée Femme, parce qu’elle a été sortie de l’Homme (le système nerveux central).

« C’est pourquoi l’homme (androgyne) laissera son (image et ressemblance ou Elohim) père et mère, et s’attachera à sa femme (אשת Eshoth, pluriel féminin pour feu) : et ils (le Lingam-Yoni) seront une seule chair. » – Genèse 2 : 23, 24

Poursuivant, ce Psaume dit : « Et a posé ta main sur moi. » Main, en Hébreu, est Yad, écrit avec les mêmes lettres, de la même manière, que le mot Iod. Alors, où trouvons-nous le sens de cette phrase, « tu as posé ta main sur moi? » Eh bien, dans le mot המים HaMayim, vous pouvez voir les deux Mems, les eaux, avec un Iod au milieu. Qu’est-ce que המים HaMayim? Ce sont les deux eaux dont la physicalité est faite ; d’abord, le liquide céphalo-rachidien, qui est le véhicule d’Adam, le cerveau, la colonne vertébrale. Le cerveau lui-même est la lettre Iod, et, la lettre Vav est une extension de la lettre Iod et les deux lettres symbolisent la force sexuelle masculine. Maître Samael Aun Weor déclare que la force sexuelle est divisée en deux Iods ou polarités; Le Iod négatif ou la polarité féminine est dans יסוד Yesod, les organes sexuels, les eaux féminines, l’Ens Seminis. La polarité positive ou masculine est le liquide céphalo-rachidien ; c’est ce qu’on appelle Adam. Évidemment, Eve n’est pas derrière, mais devant Adam, car devant le système nerveux central on trouve l’utérus. La femme a l’utérus devant le corps. Évidemment, les hommes aussi ont leurs organes sexuels devant. Nous affirmons toujours que l’organe sexuel est אשת Eshoth (pluriel féminin pour feu) épouse d’Adam, même lorsque les hommes ont leurs testicules et leur phallus avec la polarité masculine, ils sont toujours אשת Eshoth, féminin, alchimiquement parlant. L’utérus et les ovaires de la femme sont évidemment Eshoth, féminin.

Ainsi, אשת Eshoth, féminin pluriel pour feu, représente l’organe sexuel, c’est Eve – qui est la mère des vivants, selon le livre de la Genèse – elle est devant, et Adam (liquide céphalo-rachidien) est derrière. Hamayim : ce sont les deux eaux. Les eaux contiennent la lettre Iod. Ils demandent : « Comment la lettre Iod monte au sommet, pour que la main de Dieu soit posée sur moi? » C’est simple : nous levons le Samech de Yesod, qui est le serpent, l’Ouroboros, l’énergie sexuelle de מה Mah dans le יוד Iod de Yesod, et le mettons dans מי Mi, la glande pinéale et c’est ainsi que nous avons la lettre Iod, la main (Yad) de Dieu sur moi. Qui est Elohim? Elohim est la force créatrice de אלה Elah, la Déesse dans le Iod de Yesod, les organes sexuels et מי Mi dans la glande pinéale. Donc, quand nous élevons אלה Elah, et la mettons dans מי Mi notre cerveau, alors nous avons le sens de אלהים Elohim et le Psaume 139, qui est discuté par de nombreux Kabbalistes, qui déclarent que c’est l’homme-femme qui y est décrit, avec la lettre Yod (main en Hébreu.) C’est le sens du nom sacré d’Adam ; homme-femme.

Ceci est également lié au sang, car nous avons deux systèmes circulatoires ; un système circulatoire qui fonctionne comme nous le sommes actuellement, physiquement éveillé et actif. Mais, lorsque nous nous endormons, notre système circulatoire commence à fonctionner d’une autre manière ; nous sommes bizarres de cette façon. Normalement, il ne devrait y avoir qu’un seul système circulatoire qui fonctionne, jour et nuit. Mais, puisque notre subconscience est active pendant la nuit, notre corps physique agit différemment à travers le système circulatoire ; c’est connu en médecine. Mais, cela ne se produit que chez nous, les Terriens, parce que nous avons tellement d’ego. Nous avons deux types de conscience ; celui qui est lié à Adam Solus, notre propre esprit, notre propre conscience, notre propre âme ; et, l’autre qui est lié au diable qui est en nous, qui s’appelle Satan, le dragon noir, qui est le symbole de tous les défauts, vices et erreurs que nous portons tous à l’intérieur de nous. De nos jours, nous ne pouvons pas les cacher ; colère, luxure, paresse, gourmandise, vanité, orgueil, etc. Comme Jésus l’a déclaré :

« Mais je vous dis que quiconque regarde une femme pour la désirer a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur. Car du cœur sortent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les fornications, les vols, les faux témoignages, les blasphèmes : ce sont là les choses qui souillent l’homme (Adam, le cerveau). » – Matthieu 5 : 28 ; 15: 19, 20

Nos egos sont la cause de cette perturbation que nous avons dans notre cœur, notre système circulatoire, malheureusement. Rappelez-vous que le cœur, le système circulatoire est lié au sang, et le sang est lié au feu, à Esh, Aleph-Shin. Aleph a la valeur 1 et Shin 300 ; 300 + 1 = 301 = 4. Ainsi, 4 est dans le Dam דם, le Daleth et Mem, le דם Dam, sang de אדם Adam, en synthèse. La lettre Daleth est le nombre 4, et la lettre Mem le nombre 40 ; dans le nombre 4 comme dans le 40, on trouve le Tetragrammaton, à l’intérieur duquel se cache le mystère de Dieu, les quatre lettres, יהוה Iod-Hei-Vav-Hei. Sang (דם Dam) = Daleth 4 Mem 40 ; 4 + 40 = 44 = 8, le Saint Huit. La forme de la lettre Aleph symbolise les deux eaux; les deux Iods unis par une lettre Vav, la moelle épinière. Iod 10 + Iod 10 + Vav 6 = 26 = 8, le Saint Huit, le symbole de l’Infini ou Aleph-Nul. Ici, nous avons un graphique qui montre ce que nous expliquons.

« Le centre du Saint-Huit correspond au cœur et ses extrémités supérieure et inférieure au cerveau et au sexe, respectivement. Tous les êtres de la Terre sont structurés sur cette base. La lutte est terrible : cerveau contre sexe, sexe contre cerveau, et ce qui est le plus terrible, ce qui est le plus grave et le plus douloureux : cœur contre cœur. » – Samael Aun Weor

L’Arbre de Vie, les 10 Sephiroth sont la religion d’Adam. C’est la vraie Bible en d’autres termes. Bible vient du mot biblos, qui signifie « livres ». Chaque Sephirah elle-même est un livre de plusieurs pages. Lorsque nous commençons à faire ce travail, nous commençons par Malkuth, qui est la physicalité. La conscience là, et tout ce que nous étudions, est très compliqué ; « Homme connaîs-toi toi-même, et tu connaîtras l’univers et ses Dieux. » Nous avons le devoir de connaître toutes les Sephiroth, sphères qui sont représentées dans l’Arbre de Vie, pour comprendre le livre des générations d’Adam.

Ces générations commencent par le haut ; Kether est le début des 10 sephiroth, le nombre 1. Le nombre 1 est lié à la lettre Aleph. Nous avons dit à plusieurs reprises que la lettre Aleph symbolise les deux eaux; les deux Iods. Un dans la tête, un dans le sexe ; les deux puissances, les deux mains de Dieu. Si vous vous demandiez si Dieu a deux mains? Symboliquement, alchimiquement, oui. Une main est en-haut, et l’autre main est en-bas ; deux Iods. Et, au milieu de ces deux Iods se trouve la lettre Vav, les unissant. C’est ce qui forme la lettre Aleph. C’est la moelle épinière (Vav) unissant les deux eaux (les deux Iods).

Derrière nous se trouve Aleph, l’esprit, la colonne vertébrale. C’est pourquoi Adam commence par Aleph. Cet Adam Solus est ce que nous allons expliquer dans cette conférence, avec l’Arbre de Vie. Nous allons aussi entrer dans la mythologie Hellénique. Habituellement, nous utilisons le terme de mythologie Grecque. Cependant, quand j’étais au Canada, je parlais avec un vieux Grec. Il m’a dit : « Je ne sais pas pourquoi les gens nous appellent Grecs. Entre nous, nous nous appelons Helléniques. » Lorsque vous lisez la Bible, Paul de Tarse a également mentionné les Helléniques, il n’y a pas de mot « Grec » trouvé là. Mais, c’est ainsi que notre société les appelle, comme Grecs. Ainsi, la Grèce est également connue sous le nom de Hellen, et c’est très profond, car elle se rapporte à la Genèse et à la création de l’humanité. Bien sûr, dans le mythe Hellénique, nous nous souvenons d’Hélène de Troie, qui est également associée à cela. Mais, il y avait aussi le premier fils de Pyrrha et DeuKalion, dont le nom était Hellen. De ces Hellènes dérivent les Grecs, les Helléniques. Après le déluge universel – et, vous pouvez trouver le déluge universel dans les histoires des Helléniques, et pas seulement là, mais dans d’autres livres, pas seulement dans la Bible. Les gens qui ne lisent pas dans d’autres religions pensent que seule la Bible parle du déluge universel de Noah. Non. C’est écrit dans de nombreuses autres religions. Que nous savons.

Après la venue du Seigneur Aberamentho (Jésus de Nazareth), après avoir enseigné parmi les Juifs, les évangiles ont été transférés à Hellen, en Grèce. Et, de la Grèce au monde. C’est parce que ceux qui se disent Juifs ont rejeté l’évangile du Christ. Il est important de souligner pourquoi j’ai dit « ceux qui se disent Juifs ». Nous allons expliquer ce qu’est le Juif, en lui-même, alchimiquement et kabbalistiquement. Nous allons également expliquer le mot Hellen, qui est également lié aux sciences de l’Alchimie et de la Kabbale ; par exemple:

Le mot Anglais Nester se rapporte à Nestor, un personnage de l’Iliade et de l’Odyssée d’Homère. Nestor en Hébreu est formé par les mots Nes (Nun-Samech נס), signifiant « miracle, signe » et Torah (Tav-Vav-Resh-Hei תּורה) signifiant « loi, instruction ». Et en Grec, Nestor dérive de νόστος Nostos, qui signifie « celui qui revient de voyage ». Nestor fait partie de ces Helléniques qui rentrent chez eux du voyage à Troie.

Maintenant, lisons comment Maître Samael Aun Weor explique le 5e chapitre de la Genèse :

« Les Elohim (ou Saints Dieux et Déesses) ont engendré Adam d’eux-mêmes (par modification) à leur ressemblance d’Elohim (la Divinité collective) ils créèrent Adam, hommes et femmes ils les créèrent (l’humanité collective ou Adam). »

Ici, nous avons inclus une image d’Elohim que nous aimons beaucoup, du fait que l’on y trouve des Dieux et des Déesses ; mais, il y a plus de Déesses que de Dieux ; cependant, nous y trouvons Saturne et celui qui tient cette torche dans sa main droite, Prométhée. Prométhée, dans la mythologie Grecque, est le Lucifer Latin. Selon le mythe Hellénique, celui qui a créé l’homme était Prométhée. En d’autres termes, c’était Lucifer, avec du feu. Après avoir expliqué ce que signifie le feu, dans le graphique précédent, vous comprendrez. Ici en bas, vous trouverez l’homme, créé par Prométhée. Prométhée a fait l’humanité avec de l’argile ; le même symbole que vous trouvez dans la Bible. Prométhée, après avoir créé l’homme, invoqua les Dieux. Prométhée a invoqué les Dieux, afin que les Dieux et les Déesses fassent un cadeau à sa création. La Déesse Athéna lui livra, l’âme, et bien d’autres choses, symbolisées d’une belle manière. Le nom Prométhée est associé à Lucifer : Prométhée-Lucifer. Lucifer signifie « le porteur de lumière ». On peut voir sur cette image, Prométhée porte le feu, qui est à l’origine de la lumière.

Se référant à la citation du Maître Samael Aun Weor, nous voyons que cet homme ici dans cette image, créé par Prométhée, n’est pas un, mais plusieurs. Cette première humanité était androgyne ; il avait les deux polarités dans la physicalité.

Maître Samael continue:

« La race racine Protoplasmique de l’Île Sacrée (située dans le Septentrion) était vraiment leur première production. C’était une énorme transformation d’eux-mêmes (les Elohim), à travers eux-mêmes. Ces productions étaient des existences purement spirituelles.

Voilà l’Adam Solus. De cette Race Racine Polaire primordiale est née la seconde Race Racine : l’Adam-Ève ou Iod-Heva ; le peuple Hyperboréen, les androgynes inactifs. »

Ici, sur cette image, vous pouvez voir la zone du pôle Nord, qui est l’île de Thulé ; dans la 4e dimension, pas dans la 3e dimension, c’est là que vous trouvez le Septentrion. Pourquoi s’appelle-t-elle le Septentrion? Sept est 7. Septentrion signifie 7 chèvres ou 7 vaches. C’est l’Ulsa Major, que l’on trouve toujours au nord ; le Septentrion est là. Nous trouvons cette terre dans la région du pôle Nord.

Les Hyperboréens habitaient toutes ces terres autour du pôle Nord. C’est ainsi que la Race Racine est descendue. Ces deux Races Racines étaient androgynes. Ils étaient situés dans la 4e dimension. Il faut comprendre que la cristallisation de ces Elohim, les Dieux et les Déesses qui ont le pouvoir de créer par eux-mêmes, ont déjà les atomes en eux pour produire des physicalités. C’étaient vraiment des Dieux et des Déesses dans des corps humains. Mais, ils n’étaient pas dans le monde en 3 dimensions. Ils étaient au paradis, la 4e dimension. Si nous voulons retrouver les ruines de cette grande civilisation des peuples Protoplasmique et Hyperboréen, nous devons entrer dans la 4e dimension. C’est là que nous trouverons leurs racines. Ils descendaient des dimensions supérieures et se cristallisaient physiquement dans la 4e dimension. Cette 4e dimension est l’endroit que la Bible appelle Éden. Bien sûr, les gens essaient toujours de trouver l’Éden dans ce monde en 3 dimensions ; C’est impossible. Comment ceux qui ont été éjectés d’Éden vont-ils pouvoir trouver l’Éden dans le monde en 3 dimensions? C’est incongru. Nous avons été éjectés, et tout le monde sait que tous ceux qui composent la Race Racine dans laquelle nous vivons en ce moment, sont les gens éjectés d’Éden. Donc, nous ne sommes pas dans l’Éden. Essayer de trouver cet Éden, à la suite de la lecture mécanique de la Bible, est stupide, car l’Éden est la 4e dimension. Ainsi, la race Proto-plasmique et la race Hyperboréenne étaient dans cette dimension.

Il est écrit par le Maître Samael Aun Weor :

« La troisième race racine, le peuple Lémurien, est née (toujours par modification) de l’Hyperboréen. »

Nous dirons que la modification est l’involution, au sens où elles étaient descendantes ; ils évoluaient, mais de haut en bas. C’est l’involution de l’esprit dans la matière.

« Cette race était l’hermaphrodite séparant Caïn et Abel, qui vivait sur le gigantesque continent de Mu, ou Lémurie comme on l’appela plus tard, qui était situé dans l’océan Pacifique. »

La Lémurie était la première croûte de la terre, de terre, qui est apparue dans ce monde en 3 dimensions que nous appelons le monde physique. Elle était gigantesque. Elle a été formée par la zone de l’Océan Pacifique, y compris l’Australie, les côtes de l’Amérique du Nord et du Sud. C’était un peuple gigantesque.

Au début, ces Lémuriens qui apparaissaient dans le monde en 3 dimensions n’étaient pas trop différents des animaux, dans le monde en 3 dimensions. Il y avait confusion entre les deux, la seule différence était qu’ils étaient des êtres humains. Les animaux, comme l’explique la Bible, étaient d’abord divisés en deux sexes, puis la race Lémurienne. Cette division est ce que la Bible appelle Kain et Abel.

Bien sûr, nous allons expliquer cette division. Ces deux polarités, comme nous l’avons expliqué dans d’autres conférences, sont toujours à l’intérieur de nous.

Maître Samael continue:

« Cette troisième race racine était la dernière semi-spirituelle. De plus, c’était le véhicule final de l’ésotérisme pur, virginal, non engendré, instinctif et inné des Enochs, ou des illuminés de cette humanité. »

Nous savons déjà que le mot Enoch signifie « le voyant ». Dans la mythologie Grecque, ils appellent cela les cyclopes, dans le sens où la pinéale et le pituitaire étaient plus développées que les yeux physiques. En d’autres termes, ils étaient plus capables de voir le monde spirituel que le monde physique. C’est ce que représente le cyclope. Cela ne signifie pas, comme beaucoup d’autres le pensent, que les cyclopes n’ont qu’un seul œil physique. Ils avaient des yeux physiques, mais ils étaient davantage identifiés au monde spirituel qu’au monde physique.

En ésotérisme, de nombreux livres ont été écrits, tels que l’Iliade et l’Odyssée d’Homère, le grand poète. Il est écrit qu’Homère était aveugle ; mais, c’est symbolique. Cela ne veut pas dire qu’il était physiquement aveugle. Cela signifie qu’il était plus en contact avec les mondes internes, et c’est pourquoi il a décrit l’histoire de l’Iliade et de l’Odyssée, dans laquelle les Dieux sont intervenus auprès des êtres humains, dans ces livres. Il pouvait voir ces choses avec la glande pinéale. Nous comprenons cela, parce que dans ce travail nous développons la glande pinéale, et nous sommes capables de voir les Dieux, ce que le Christianisme appelle les Anges. Nous avons de nombreuses expériences avec les Anges, et c’est parce que Nous travaillons toujours avec la glande pinéale, et Nous les voyons. Ce n’est pas quelque chose de nouveau pour nous. Mais, la façon dont nous avons cette vue en nous-mêmes est très faible en comparaison avec le peuple Lémurien. Ils, les Lémuriens, voyaient avec leur glande pinéale comme nous voyons avec nos yeux physiques, facilement. Ce n’était pas un problème pour eux. C’est pourquoi ils apprenaient à entrer dans le monde en 3 dimensions, pour commencer à voir ce monde matériel dans lequel nous vivons.

Expliquons maintenant la prochaine étape, Maître Samael continue:

« L’hermaphrodite séparant Caïn et Abel produisit la quatrième race racine ou Seth-Enosh, qui vivait sur le continent de l’Atlantide, situé dans l’Océan Atlantique. »

Nous pouvons voir sur cette image l’emplacement du continent Atlante, qui existait dans cette même zone de l’océan Atlantique d’aujourd’hui. Nous pouvons voir la similitude dans les mots, qui partagent la même racine des langues anciennes. Ce n’est pas un hasard. Cette carte montre le 4e continent, le continent Atlante. On sait très bien que ce continent a sombré dans l’océan Atlantique. Les survivants, selon le livre de la Genèse, sont allés en Asie, au Tibet. C’étaient les Sémites.

Les Sémites Originels étaient la cinquième et la plus importante des sept sous-races de la Race Racine Atlante. La Race Sémitique Originelle est devenue le tronc des sept sous-races de notre Race Racine Aryenne actuelle qui a prospéré au Tibet, en Chine et en Inde et dont sont descendus plus tard les Babyloniens-Assyriens-Chaldéens, les Perses et les Abrahamiques. Ils étaient le berceau des sous-races Aryennes primitives, qui descendaient des Sémites Originels.

Ce mot, שמי Sémite, est un mot que nous devons expliquer. Ce mot, Sémite – que nous pouvons aussi appeler שמית Shemite, car il est écrit avec Shin, feu – est dérivé du mot שם Shem, qui en Hébreu signifie « nom ». Shem s’écrit avec שם Shin-Mem, deux lettres, qui sont feu (Shin) et eau (Mem). Lorsque nous prononçons le mot שם Shem, cela me vient à l’esprit ce que le Maître Jésus de Nazareth dit dans les Évangiles, « Nous devons naître de nouveau par l’esprit et l’eau. » Nous savons que l’esprit utilise comme véhicule, le sang, et que le sang est Shin feu. Donc, en d’autres termes, le mot שם Shem signifie feu et eau.

Ésotériquement, la Race Racine Aryenne provient d’un seul ancêtre, le 7e Manu Atlante, qui dans la Mythologie Puranique était connu sous le nom de Manu Vaivasvata, qui dans la Mythologie Biblique était connu sous le nom de Noah (Noé), qui dans la Mythologie Hellénique était nommé Prophète ίωνας Jonas, ou δευκαλίωνας Deukalionas ou Latin : Deucalion, et qui dans la Mythologie Chaldéenne était connu sous le nom de Xixuthrus ; chaque Maître a existé, mais chacun représente alchimiquement l’ancêtre de l’actuelle Race Racine Aryenne.

Ainsi, Sem שם symbolise le premier fils de Noah; celui qui a su créer avec le feu et l’eau. Ceci est une déclaration alchimique. Dans d’autres conférences, nous en avons donné l’explication. Le fait est que שם Shem, ou les שמית Shemites, vient de שם Shem « nom » ; ce qui signifie qu’avant le naufrage de ce continent de l’Atlantide, la Loge Blanche mélangeait les Hyperboréens avec les Atlantes. Les Hyperboréens sont symbolisés par la lettre ש Shin, parce que les Hyperboréens sont liés à la Lumière Solaire, qui est ש Shin. En Hébreu, le soleil est שמש Shemesh; la lettre Mem est là aussi. Shemesh שמש est comme שם Shem. Les שמית Shemites étaient le résultat du croisement des Hyperboréens avec les Atlantes; la 4e sous-race à ce moment-là. Ils ont été créés de cette manière afin de donner naissance à notre race racine actuelle, qui est appelée la race racine Aryenne. Les gens appellent les Aryens les Allemands : Non. Nous sommes tous des Aryens.

Les Aryens sont le résultat des Hyperboréens, qui vivaient dans le Nord et étaient blancs, et des Atlantes, qui étaient la race racine rouge. Ce mélange du rouge avec le blanc est notre race Aryenne, que certains prennent au rouge et d’autres au blanc. Mais, nous sommes tous Aryens. Nous connaissons la transmigration de tous ces survivants du déluge Atlante, de l’inondation. Cependant, ils n’ont pas seulement été trouvés en Asie, mais sont également allés sur les terres d’Amérique, qui émergeaient des eaux des océans à cette époque. Nous trouvons les peuples à peau rouge d’Amérique du Nord, du Canada, les Toltèques, les Aztèques, les Mayas, les Incas, et tous ces survivants de l’époque Atlante qui vivaient en paix à l’Âge d’Or.

Le livre de l’Exode nommé שמות Shemoth en Hébreu explique – Kabbalistiquement et Alchimiquement – la sortie des שמית Shemites ou Sémites de l’Atlantide.

« Et ce sont les שמית Sémites ou שמות Shemites, les fils de (שמש Shemesh) Israël (לראשי les dirigeants) qui sont devenus (séparés) dans (les eaux étroites המים צר – Mitzrayimah מצרימה – Atlantide-Malkuth) avec Jacob (Tiphereth-l’âme humaine) s’ils étaient venus, chaque (איש Aish) homme (particule de feu solaire) avec sa maison (zodiaque). » – Exode 1 : 1

Ensuite, comme vous le savez, un grand marin du nom de Christophe Colomb est allé voir Isabelle d’Espagne, et a dit que nous pouvons voyager par l’océan Atlantique jusqu’en Inde… du moins, c’est ce qu’est l’histoire. Mais, nous savons que Christophe Colomb connaissait l’existence de ce continent. Sa mission était de créer une autre sous-race Aryenne, car les survivants des Amériques étaient complètement Atlantes. Ensuite, les Européens, malheureusement – et on peut le dire, parce que c’est vrai – ont apporté toute la négativité de l’Europe aux Amériques, pour faire naître cette sous-race, ce qui était nécessaire. Seuls les Espagnols, les Portugais et les Français se sont mélangés, du Mexique à l’Amérique du Sud. Ici, aux États-Unis, ceux qui venaient d’Angleterre et de nombreuses autres régions d’Europe ont tué les Atlantes ; ils ne se sont pas mélangés avec eux. Cela aurait été magnifique s’ils s’étaient mélangés avec eux, car alors, une autre sous-race aurait émergé. Cependant, maintenant, il y a une autre race qui se forme au Canada et aux États-Unis, à travers le mélange de toutes les races du monde, pour conclure cette race racine Aryenne ; cette sous-course finale sera le mélange de toutes les races. Mais, les Latino-Américains, comme on les appelle, sont le résultat de la civilisation Latine, qui a commencé à Rome, et qui a son siège en Italie. Ils exportaient une religion qui était très superficielle, et les beaux livres qui étaient écrits dans les langues Nahua et Maya, malheureusement, ont été détruits par les fanatiques de la religion Catholique, qui sont toujours au pouvoir. C’est notre triste histoire, les Américains.

Vous connaissez aussi les anciens Olmèques d’Afrique. Les Olmèques étaient des Atlantes ; tout comme les Toltèques. Après Colomb, les Olmèques ont été ramenés ici, mais cette fois en tant qu’esclaves pour amener le mélange de tous les sangs d’Afrique, d’Europe, d’Asie, en Amérique. Pourquoi est-ce que je mentionne cela avec autant d’emphase? Car dans quelques jours ce sera le 12 Octobre : Columbus Day. C’est notre triste histoire, mais c’est la vérité ; nous devons y faire face.

Maître Samael Aun Weor continue:

« Notre race racine Aryenne actuelle, qui habite de manière perverse les cinq continents du monde, est issue du peuple Atlante. »

C’est vrai; notre race racine Aryenne est le résultat du peuple Atlante mélangé aux Hyperboréens.

« Chacune des quatre races racines précédentes a péri par de gigantesques cataclysmes, et notre cinquième race racine ne fera pas exception. » – Samael Aun Weor

Nous vivons à la fin des temps, et nous pouvons le voir ; tsunamis, tremblements de terre, ouragans, incendies… c’est pourquoi cette connaissance est donnée, comme nous l’avons dit, parce que nous vivons en Amérique, en Europe, en Afrique, en Australie et en Asie ; les cinq continents du monde sont peuplés par le peuple Aryen. C’est la triste histoire de notre planète Terre. Sur Mars, les choses sont différentes.

Entrons maintenant dans ce que j’avais promis d’expliquer, concernant Kain et Abel. Nous avons déjà donné de nombreuses conférences sur ce sujet, mais maintenant, à partir de cette perspective alchimique et kabbalistique particulière, nous allons expliquer davantage.

Arnold Krumm-Heller, connu sous le nom de Maître Huiracocha, a déclaré :

קין Kain

« Les Sethiens adoraient la Grande Lumière, ils disaient que les émanations lumineuses de la substance divine du Soleil (הבל HaBel) forment un nid (קין Kain) en nous et que cela constitue le Serpent. »

Vous voyez la forme serpentine du système nerveux en nous, et le nid qu’il forme en nous ; c’est un nid de nerfs, tout autour de nous. C’est le système nerveux qui capte l’énergie solaire. Nous avons trois systèmes nerveux ; système nerveux central, système nerveux parasympathique et système nerveux grand sympathique. Tous ces systèmes ensemble, dans notre physicalité, sont ce que nous appelons Kain. Ces systèmes forment un nid dans notre trois cerveaux. Nous avons, accumulé dans nos trois cerveaux – le cerveau intellectuel, le cœur – l’énergie solaire, qui va dans les organes sexuels, qui est le nid principal de Kain.

Ainsi, à partir de cela, nous pouvons comprendre ce qu’est Kain; c’est l’énergie. C’est le serpent. Si nous étudions le Taoïsme ou le Sanskrit, nous savons très bien que nous devons traiter avec trois types de serpents, qui en synthèse sont appelés Ida, Pingala et Sushumna, pour traiter avec Kain. Vous connaissez l’histoire du serpent (le feu solaire) qui est venu et a tenté Eve (l’organe sexuel). Eve a mangé du fruit défendu. En d’autres termes, l’organe sexuel a gaspillé l’énergie solaire, comme beaucoup de gens le font aujourd’hui. Nous continuons à collecter l’énergie solaire dans notre système nerveux, dans notre Kain – ce nid de nerfs – tout cela va finalement aux organes sexuels. C’est ce qui crée en nous les spermatozoïdes et les ovules. Le mot Kain, en Hébreu, s’écrit קין Kuf-Iod-Nun. La lettre Kuf, en Hébreu, signifie singe et représente la tête et la colonne vertébrale. La lettre Iod est le symbole du pouvoir de la main d’Elohim dans Kether et Yesod. La lettre Nun-Sophit (Nun final) symbolise le spermatozoïde ou l’ovule. C’est ce que Kain représente. Que lit-on dans la bible?

« Or, le serpent était plus subtil que toute force vitale animale du champ (système nerveux) qui Iod-Havah Elohim avait fait. Et il dit à la femme (organe génital), Oui, Elohim a-t-il dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin?….etc….Et quand la femme (organe génital) vit que l’arbre était bon pour la nourriture, et qu’il était agréable aux yeux, et un arbre à désirer pour rendre sage, elle a pris (extrait) du fruit (le spermatozoïde) de celui-ci, et a mangé (senti l’orgasme), et (à travers la moelle épinière) a également donné (la sensation orgasmique) à son mari avec elle ; et il (le cerveau) a mangé. » – Genèse 3: 1, 6

« Et (à travers l’orgasme) Adam (le système nerveux central) connut Eve (l’organe sexuel) sa אשת Eshot (pluriel féminin pour feu), femme; et elle conçut, et porta קין Kain (un Nid dans le système nerveux central), et dit, j’ai obtenu un איש Aesh (feu masculin), homme de יהוה Iod-Havah. Et elle (dans le cœur) porta à nouveau (un nid féminin) avec son frère Habel (dans la glande pinéale). » – Genèse 4: 1, 2

« Et avec le temps, il arriva que Kain apporta du fruit de la terre une offrande à Iod-Havah. Et Abel, il apporta aussi des premiers-nés de son troupeau et de sa graisse. Et Iod-Havah avait du respect envers Abel et son offrande: Mais envers Kain et son offrande, il n’avait pas de respect. Et Caïn était très en colère, et son visage tomba. » – Genèse 4: 3-5

« Kain a apporté du fruit du sol. » Quel est le sol? C’est notre physicalité. Ainsi, les fruits du sol sont les fornicateurs, les descendants de Kain, à savoir, luxure, colère, orgueil, cupidité, paresse, gourmandise, envie, etc. ont été offerts à Iod-Havah par Kain. Ainsi, Iod-Havah était mécontent de la fornication de Kain. Mais, Iod-Havah avait du respect pour Abel et pour son offrande. Pourquoi?

הבל HaBel

Le Zohar déclare :

« À partir d’autres mots dans les Écritures, nous déduisons qu’une querelle est survenue entre Kain et Abel concernant la sœur jumelle d’Abel, ce qui est encore confirmé par le rendu traditionnel des mots, ‘Et elle porta de nouveau (un nid feminin) avec son frère Abel,’ (Genèse 4: 2) montrant qu’Abel est né avec une sœur jumelle. » – Zohar

Lorsque nous transmutons le feu solaire sexuel, nous nourrissons Abel, l’oiseau, la soeur, la conscience ; Dieu dit, c’est ce que je veux, mon âme, ma conscience, une âme diamant est ce que je veux. C’est ce que veut l’esprit. Mais, selon l’histoire alchimique, Kain a tué Abel. De plus, il le tue toujours. C’est une histoire qui se répète chaque jour, en chacun de nous, à moins que nous n’apprenions à contrôler l’énergie sexuelle (qui forme un nid dans nos organes sexuels) et à apprendre à notre propre Eve ou organe sexuel, comment transmuter et ne pas manger les fruits défendus du sol. Toute l’humanité mange le fruit défendu du sol ; le symbole du pommier est l’énergie sexuelle. De nos jours, nous ne mangeons pas qu’une pomme… nous mangeons tout l’arbre. C’est ce qu’il faut comprendre, concernant Kain et Abel ; ce sont deux éléments ardents qui sont à l’intérieur. Le feu solaire forme un nid « Kain » dans notre système nerveux et cela constitue le serpent, que tout le monde a, et que nous devons apprendre à nous polariser positivement.

Le frère de (le nid de lumière solaire en nous) Kain, est le Nid, Habel ou Abel, ce qui signifie, le Soleil. Habel est le Nid ou la force solaire qui s’accumule dans le cœur et dans la glande pinéale et qui développe la conscience. Madame Blavatsky déclare :

« Le Jiva (Âme) va avec Sukshma Sarira (corps féerique, avec lequel l’âme est vêtu) du cœur du corps, au Brahmarandra au sommet de la tête, en passant par Sushumna, un nerf reliant le cœur au Brahmarandra. Le Jiva (Abel, de la glande pinéale) traverse le Brahmarandra et se rend dans la région du Soleil (Suryamandala) à travers les Rayons Solaires. » – La Doctrine Secrète

En Alchimie, nous enseignons toujours que, pour développer l’âme, la conscience, nous devons la nourrir. Comme le dit Maître Jésus, nous devons naître de nouveau par le pouvoir de l’eau et de l’esprit (feu). Le feu est dans le système nerveux, circulant comme esprit à travers le sang. L’eau est l’eau sexuelle. Nous tous, physiquement, sommes nés de ce pouvoir. Quand on passe à l’acte sexuel, que se passe-t-il? L’eau bout, et l’écume de cet océan d’eau, par le feu agissant de l’organisme, fait de l’écume ; malheureusement, nous ne le contrôlons pas. On laisse sortir l’écume. C’est ainsi que nous sommes physiquement créés. C’est ce que la Bible appelle fornication. Nous devons apprendre à retenir l’énergie.

En d’autres termes, Kain et Abel nous montrent, alchimiquement, la division des sexes. Les hormones sexuelles, lorsqu’elles sont divisées dans le ventre d’Ève, créent un jumeau. Parfois, des jumeaux naissent et nous les appelons des jumeaux identiques. Ils naissent homme-femme, frères et sœurs. Mais, en général, la femme n’a qu’un enfant ; parfois homme, parfois femme. Mais cette âme, cette conscience qui entre et sort du système nerveux à travers le Brahmaranda de ce corps est Abel. C’est la signification alchimique d’Abel. Que le corps soit masculin ou féminin, la conscience est Abel. Autrement dit, si vous voulez savoir où est votre Abel, c’est le Nid, l’âme humaine à l’intérieur du nid, votre corps, qu’il soit masculin ou féminin. C’est ce que nous devons comprendre. Ainsi, lorsque nous forniquerons, notre Kain, notre feu passionnel dans le nid, tue Abel, le Nid. Concernant cela Maître Samael Aun Weor déclare:

« Avec quoi Kain tue l’âme? Avec une mâchoire d’âne, et que symbolise l’âne? En alchimie, l’âne symbolise le Mercure des sages, le Sperme Sacré, le mercure brut. Alors, qu’est-ce-qu’il s’est passé? Tout simplement, qu’au renversement de la Coupe d’Hermès Trismégiste (le Trois fois grand Dieu Ibis de Thot), le Feu Sacré tombe ; quand le feu tombe, l’Homme Spirituel (Abel) meurt, il quitte l’Éden, il perd tous ses pouvoirs ; c’est pourquoi on dit que Kain tue Abel (l’Âme Spirituelle), avec la « mâchoire d’âne », le Sperme Sacré, parce que (à travers l’orgasme) nous l’éjaculons ; et puis l’Âme Spirituelle (Abel) entre dans la Mort Mystique et perd tous ses pouvoirs, c’est-à-dire que nous sommes chassés du Paradis. Eh bien, c’était la doctrine des Caïnites. Ils ont été brûlés vifs sur le bûcher de l’Inquisition. » – Samael Aun Weor

Malheureusement, nous ne nourrissons pas notre Abel. Qu’apprenons-nous de nos jours? Sur internet, à la télé, on nous apprend à gaspiller notre force solaire que nous accumulons dans nos organes sexuels. Ils nous apprennent à nous masturber, à forniquer, et le résultat est que nous tuons notre propre Abel. Abel, l’âme, est en nous, mais, malheureusement mort.

« Et Elohim dit : Qu’as-tu fait? La voix du sang de ton frère crie vers moi depuis (le système circulatoire de) le sol (ta physicalité). Et maintenant tu es maudit de la terre, qui a ouvert sa bouche pour recevoir le sang de ton frère (dans Klipoth) de ta main (Yod יד). » – Genèse 4: 10, 11

Il y a des gens maintenant qui ne croient même pas à l’âme, la conscience… Abel est mort. Notre devoir est de ressusciter notre Abel en nous. Mais, pour cela, nous devons enseigner à Kain comment transmuter l’énergie sexuelle. Malheureusement, Kain en nous est très fort.

« Et Iod-Havah dit à Kain: C’est pourquoi quiconque tue Kain, la vengeance sera exercée sur lui au septuple. » – Genèse 4:15

Abel est la conscience. Nous nourrissons notre âme dans le corps, qui est un laboratoire que la nature nous a donné, gratuitement, pour que nous fassions notre travail. Donc, c’est le feu, que beaucoup associent à Kain, et aussi à Prométhée. Cela dépend de la façon dont nous l’utilisons.

Maître Samael déclare:

« Il est évident que le feu Luciférien est, disons, quelque chose de divin, il est catalogué comme s’il était un archange. Il est clair que c’est du point de vue allégorique, car le feu Luciférien est détaché du halo du Soleil et est fixé sur Terre par la force de gravité et le poids de l’atmosphère.

Lucifer est l’Azoe et la magnésie des anciens Alchimistes ; c’est le dragon volant de Médée, l’INRI des Chrétiens, le Tarot des Bohémiens ; c’est un feu extraordinaire et merveilleux ; sans ce feu solaire, il serait impossible, vraiment impossible, d’effectuer le travail dans la forge des Cyclopes.

La forge des cyclopes, c’est quand ces Alchimistes, qui savent comment, transmuter et développer le troisième œil.

Réfléchissez-y, mes chers frères et sœurs : la connexion du lingam (le pénis)-yoni (le vagin) ne pourrait pas être réalisée sans ce phósforus Luciférien. »

Sans érection, l’homme ne peut pénétrer la femme ; et la femme ne peut recevoir l’homme si elle n’est pas humide.

« Ainsi, en prenant ce principe comme base, il est évident que le travail dans la Neuvième Sphère (Yesod ; sexe) serait quelque chose de plus qu’impossible sans l’agent Luciférien.

Le feu, en lui-même, n’est ni bon ni mauvais ; tout dépend de l’usage qu’on en fait. S’il est utilisé pour le bien, c’est bien, et s’il est utilisé pour le mal, c’est mal. C’est comme l’électricité. Comme vous le savez, l’électricité sert, par exemple, à l’éclairage des maisons, à l’industrie, etc., mais aux États-Unis elle est utilisée pour la chaise électrique, pour tuer. Il a alors un double usage : c’est bien ou c’est mal ; cela dépend de l’usage qu’on en fait. De même est le feu Luciférien, mes chers frères et sœurs.

Lucifer, en lui-même, est le gardien du temple, qui ne laisse passer que ceux qui sont oints de sagesse, qui connaissent le secret d’Hermès, qui portent dans leur main droite la lampe Gnostique. Seuls eux, en effet, ont le droit d’entrer dans le sanctuaire… »

Le sanctuaire de Dieu, c’est vous-même. Habituellement, nous sommes hors de notre sanctuaire. Rares sont ceux qui entrent dans les 10 sephiroth et découvrent leur propre Dieu.

« Lucifer est donc le fondement de l’Au-réalisation Intérieure de l’Être. Sans feu, mes chers frères et sœurs, il est impossible de travailler dans l’alchimie. » – Samael Aun Weor

C’est ce qu’est Prométhée. C’est le feu. C’est ce qu’est Lucifer : le feu. Lorsque vous gaspillez ce feu, vous créez Satan à l’intérieur de vous. Nous avons un Satan très fort, qui est à l’opposé de la lumière ; c’est l’ego, en d’autres termes.

Maître Samael continue:

« Qui pourrait, par exemple, transmuter le plomb en or sans l’agent Luciférien? Le creuset, à lui seul, pourrait-il faire le travail? Sous le creuset doit être le feu flamboyant ; sans feu, l’Auto-réalisation n’est pas possible. »

Le creuset est ce que les Alchimistes utilisent pour faire leurs expériences. Ce creuset, mes amis, est l’organe sexuel. Si vous n’avez pas de feu là, vous ne pouvez pas établir de connexion.

« Le Logos Solaire, voulant nous aider, à l’aube du maha-manvantara émana son propre reflet : un puissant archange qui devint le Seigneur des Sept Demeures ; Je parle dans un sens allégorique, je ne parle pas d’un individu, je me réfère au feu (INRI)…

C’est avec ce feu, vraiment, que nous pouvons transmuter le plomb en or, comme nous pouvons devenir quelque chose de différent, devenir des Dieux terriblement divins. »

Elohim, en d’autres termes.

« Prométhée- Lucifer est le même Maha-Asura des Hindous, c’est le feu qui est descendu du Soleil pour être crucifié dans notre monde. Les terribles vautours de la rationalisation rongent ses entrailles et les flammes des passions humaines le brûlent terriblement…

Le Logos, voulant se manifester dans chaque monde, dans chaque planète, émanait d’elle-même son ombre, son ministre, son feu Luciférien.

De ce point de vue, je peux vous dire que le trône de Lucifer est le marchepied du Seigneur, et que l’apparence supérieure de Lucifer est le visage du Logos Solaire. « Demonius est Deus Inversus », autrement dit, comme disaient les anciens, « Le Diable est Dieu à l’envers »…

Je pense qu’avec cela, vous comprenez déjà, mes chers frères et sœurs, ce qu’est le Feu Luciférien : Prométhée enchaîné à rien de moins que le rocher dur du sexe, Prométhée (sur la Croix) souffrant pour l’humanité. »

Prométhée est le Christ, en d’autres termes.

« Au sein de ce grand feu que nous pouvons appeler « Lucifer », il y a des anges et il y a des démons, des colonnes de dieux et de démons. Souvenons-nous des Agnishvattas, par exemple, les seigneurs de la flamme, qui vivent sur le côté positif (droit) de la force divine Luciférienne (de la Croix). »

Dans cette image, vous pouvez voir les deux voleurs, comme nous nous en souvenons dans l’évangile Chrétienne ; un à droite et un à gauche.

« Et il n’est pas inutile non plus de se souvenir des ténébreux Lucifériens, des lugubres et horribles Hasnamussen-Lucifers, des ratés de l’ancienne Terre-Lune (sur le côté négatif ou gauche de la Croix).

Ainsi, dans tout il y a tout : des anges et des démons.

Le feu est le feu, mes chers frères et sœurs… » – Samael Aun Weor

Ainsi, les Séthiens adoraient la Grande Lumière, et disaient que les émanations lumineuses de la substance divine du Soleil forment un nid en nous et que cela constitue le feu Serpentine.

Et comme nous l’avons dit précédemment, Prométhée, dans la mythologie Grecque, est en Latin, Lucifer, le feu solaire qui selon le mythe Hellénique est celui qui créa l’homme. Deukalion était le fils de Prométhée-Lucifer et sa mère était l’Océanide Klymene, la fille d’Oceanus. L’Océanide Klymene la fille d’Oceanus est la même Aphrodite.

Deukalion a épousé Pyrrha qui était la fille d’Épiméthée et de Pandore, celle qui a été donnée par Épiméthée en échange du feu. Deukalion engendra un fils par le pouvoir de Zeus, le Saint-Esprit, dont le nom était Hellen, à l’origine de l’ethnonyme Hellènes.

Ici, nous trouvons une image d’Aphrodite, qui dans le panthéon Romain est appelée Vénus, la Déesse de l’amour. Il a de nombreux symboles dans de nombreuses religions et est représenté de plusieurs manières. Nous allons expliquer cela, car cela aussi est à l’intérieur de nous.

Aphrodite – écrit en Grec : Ἀφροδίτη – est formé par les mots aphrós (ἀφρός) « écume de mer » et οδίτη odítē « vagabond » ou δίτη dítē « brillant », très beau. On retrouve ce beau poème d’Aphrodite :

« JE SUIS l’aurore, fille du ciel et de l’abîme : la brume marine couvre ma beauté d’un voile de lumière tremblante.

Je suis Aphrodite, la sœur de Phoibos, ouvreuse des portes du ciel, le commencement de la sagesse, le héraut du jour parfait.

Longtemps les ténèbres couvraient l’abîme : l’âme de toutes choses sommeillait : les vallées étaient pleines d’ombres : seules les montagnes et les étoiles communiquaient ensemble.

Il n’y avait pas de lumière sur les voies de la terre : le monde roulant s’avançait sur sa hache : l’obscurité et le mystère enveloppaient les visages des Dieux.

Alors de l’abîme je me levai, dissipatrice de la nuit : le firmament du ciel s’embrasa de joie en me voyant.

Les secrets des eaux furent révélés : les yeux de Zeus plongeaient au cœur de celles-ci.

Rouges comme le vin étaient les profondeurs : le vêtement de la terre était transfiguré ; comme une ressuscitée d’entre les morts, elle est ressuscitée, pleine de faveur et de grâce… »

C’est un beau poème; le poème complet est beaucoup plus long. C’est ce qu’est Aphrodite. Qui est Aphrodite? Elle est née de l’écume de la mer. En se souvenant de ce dont nous avons déjà parlé, il est facile de deviner qui elle est… l’écume qui vient de notre propre mer, c’est l’écume de l’organe sexuel. Cela dépend de la façon dont nous utilisons cette écume – qui est le résultat de la lumière solaire – pour que cette lumière, cette luminosité émerge en nous en tant que Mère Kundalini, qui pourrait aussi s’appeler Isis, Rhéa, Cybèle, Klymène ou tout autre nom représenté dans de nombreuses autres religions : l’éternel féminin.

Maître Samael Aun Weor déclare:

« Il existe différents types de femmes ; signalons-les :

La première, Eve-Vénus, est la femme animale, instinctive et brutale.

La seconde, Vénus-Ève, est la femme très humaine, qui aime quand elle trouve un homme sexuellement passionné qui sait l’aimer.

La troisième, Vénus-Uranie, est la femme très humaine et consciente remplie des sentiments les plus profonds à la fois spirituels et humains.

La quatrième, Uranie-Vénus, est la Mère du Fils de l’Homme, les Vierges du Nirvana. C’est la femme vêtue du soleil et de la lune sous ses pieds. Cette femme est couronnée de douze étoiles, qui sont le symbole des sept églises et des cinq sens, c’est-à-dire les douze facultés (du véritable être humain).

Seule la femme peut établir la justice sur la surface de la Terre, car elle a le pouvoir d’éveiller le feu flamboyant dans l’homme (et vice versa). La clé se trouve dans l’Arcane A.Z.F.

C’est la femme qui remet l’épée à l’homme. Elle est l’Uranie-Vénus avec l’épée à la main.

Elle est devant la Balance Cosmique dans le Huitième Arcane. Elle est la mère du Fils de l’Homme. » – Samael Aun Weor

Nous avons cité ceci, car nous devons comprendre pourquoi il est écrit :

« Par Samael Tzabaoth (le Christ Rouge du Verseau), et au nom d’Elohim Gibor (Geburah-Bouddhi), éloigne-toi, Andraméleck (le chef de tous les types de Hasnamussen dans Malkuth)! »

Nous devons savoir de quel type nous sommes. Souvenez-vous que Samael est à la tête de la 5e Race Racine. Les hommes pourraient dire : « Nous ne sommes pas des femmes. » Eh bien, laissez-moi vous dire, nous sommes des enfants d’une femme, n’est-ce pas? Le corps physique représente Malkuth, qui est féminin. La Mère Divine a de nombreux aspects, et nous avons expliqué ces aspects dans de nombreuses conférences. Le Maître indique ces aspects manifestés de la Mère Divine comme les quatre mentionnés ici. Mais, il y a un aspect de la Mère Divine qui n’est pas manifesté. Cet aspect immanifesté est l’Aïn Soph, représenté par les lettres Hei-Aleph, Ha. C’est l’Aïn Soph : la Mère Divine immanifestée. À partir de cet Aïn Soph ont émergé les Dieux. De la même manière que nous avons émergé d’une femme dans ce monde physique, les Dieux émergent aussi du ventre de l’Aïn Soph, qui est féminin. C’est pourquoi nous avons dit que le véritable créateur de l’homme est une femme ; la Mère Divine est aussi la créatrice des Dieux. Mais, après qu’elle se soit manifestée, elle le fait de la manière que nous voyons dans le graphique.

La première, Eve-Vénus, est placée en bas, dans Klipoth. Au lieu d’écrire Ève-Vénus, nous avons écrit Ève-Aphrodite, car Vénus et Aphrodite sont identiques : elles sont l’écume. Cette Eve-Aphrodite se rapporte à Lilith et Nahemah. Lilith avec Nahemah sont les deux sphères qui gouvernent Klipoth, l’Enfer ou les Enfers. Ces personnes qui forniquent de nos jours, qui répandent l’écume, l’Aphro, de leur propre semence hors de leur corps, se polarisent soit avec Lilith, soit avec Nahémah. Ils créent, ce que nous avons appelé dans une conférence précédente, Méduse : l’ego lunaire.

La génération de Lilith et Nahemah ou Eve-Aphrodite se trouve en-bas de Malkuth, dans ce que nous appelons Klipoth dans la Kabbale, et ce qu’on appelle aussi l’Enfer, les Enfers, Avernes; l’ego, en d’autres termes. Si vous vous êtes déjà demandé comment vous avez créé cet ego que vous avez à l’intérieur, il a été créé lorsque vous avez commencé à manger du fruit défendu ; quand vous avez laissé sortir l’écume de votre corps. Alors, ce feu s’est polarisé négativement. C’est ce que le Maître Samael appelle, la femme animale, instinctive et brutale. Ainsi, Eve-Vénus s’applique à l’homme ou à la femme, les deux physicalités, car notre corps physique est féminin, kabbalistiquement et alchimiquement parlant.

Quand vous lisez le livre, Le Mariage Parfait de Maître Samael Aun Weor, vous verrez comment il explique comment ces deux polarités sont liées, Lilith et Nahemah, d’un point de vue kabbalistique. Il dit que lorsqu’Adam est tombé, il a eu des relations sexuelles avec deux femmes : Lilith et Nahemah. Tombé dans quoi? La génération animale, dans la fornication, l’orgasme, le spasme animal.

« Quand Caïn a tué Abel, Adam s’est séparé de sa femme et a cohabité avec deux femmes élémentaires (Lilith et Nahemah), et de ses relations sexuelles avec elles a été engendrée une grande et nombreuse descendance de démons (egos) et d’élémentaires qui apparaissent la nuit dans des formes attrayantes et donnent ainsi naissance à une progéniture semblable à eux-mêmes. » – Zohar

Il existe aussi l’Aphrodite-Ève, ce que le Maître appelait la Vénus-Ève. Voyez-vous comment ce nom est l’inverse du premier type? C’est cette femme, qui est une bonne femme, ou cet homme qui est un bon père, que nous trouvons en abondance de nos jours. Ils créent des enfants avec ce que nous appelons un sexe animal normal ; le sexe animal normal, dans lequel ils se respectent et forment des familles. Cela se trouve partout dans le monde. Le point est ceci, comprenez que Maître Samael Aun Weor, dans ses livres, a également parlé des Hasnamussen. Il l’a mentionné dans le graphique précédent. Les Hasnamussen-diables se rapportent aux ego. Bien sûr, le résultat de Lilith et Nahemah est en enfer, Klipoth ; ce sont les Hasnamussen auxquels nous nous référons toujours. Ces Hasnamussen de Lilith sont les homosexuels, les lesbiennes, les pédophiles et bien d’autres personnes dégénérées qui sont malheureusement très abondantes de nos jours. Ce sont les enfants de Lilith. Les enfants de Nahémah sont les adultères, les prostituées, etc. Ce sont les Hasnasmussen du premier niveau, qui descendent dans Klipoth.

Maître Samael dit que parmi ces Hasnamussen existent les crétins, les idiots, qui n’ont même pas la force de faire le mal. Ceux-ci sont très courants de nos jours, étant nés dans notre Race Racine. Ils sont le résultat d’une dégénérescence. Ils sont candidats aux Klipoth. C’est le premier type de Hasnamuss. Parmi ces Hasnamussen se trouvent également les sorcières et sorciers qui savent pratiquer et polariser l’énergie sexuelle de manière négative, pour développer la queue de Satan, qui est appelé l’organe Kundabuffer. Ce sont les créatures, les enfants d’Ève-Aphrodite. En tant que Kain, ils utilisent la lumière de l’écume de la mer de la mauvaise manière.

Maintenant, les enfants d’Aphrodite-Ève, Vénus-Ève, sont tous ceux qui vivent dans le monde en 3 dimensions, des gens que nous pouvons parfois trouver comme de bonnes personnes. Mais, ils sont néanmoins des Hasnamussen parce qu’ils sont habitués à éjaculer l’énergie séminale, et, par conséquent, ils tuent toujours leur propre Abel individuel, particulier, à l’intérieur d’eux-mêmes, en utilisant la force solaire de Kain de la mauvaise manière.

« Parmi le deuxième type de Hasnamussen, il y a ceux qui n’ont créé que le corps astral et se sont ensuite consacrés à la fornication, sorcellerie, magie noire, etc. ; pour ce type, il n’y a pas d’autre choix que de se réincorporer dans des organismes animaux, c’est-à-dire chevaux, chiens, chats, etc. ; ils doivent continuer à se réincorporer dans l’organisme animal jusqu’à ce que les éléments animaux, ce mauvais présage, qui font d’eux Hasnamussen soient complètement éliminés. » – Samael Aun Weor

Nous constatons que cette planète Terre est habitée par ces deux types de Hasnamussen ; l’un de la première Eve, et l’autre de la seconde. Rappelez-vous qu’Aphrodite est liée à l’énergie sexuelle, que nous voyons dans le mot Français aphrodisiaque. Aphrodite est le résultat de l’énergie sexuelle. Qu’est-ce qui est écrit dans la mythologie Grecque? Il est écrit qu’Ouranos a été castré par Saturne et que l’énergie sexuelle est tombée dans l’océan. De cette écume a émergé Aphrodite.

Aphrodite a plusieurs niveaux. Le niveau qui nous intéresse dans le travail, est le troisième, qui est Aphrodite-Uranie ; comme on peut le voir, ce nom est lié à Ouranos. Aphrodite-Uranie signifie, la Vénus Céleste. C’est la Mère Divine Kundalini quand elle s’éveille positivement. À son éveil, elle fait naître, crée les corps solaires. C’est le troisième type de Hasnamuss. Juste à cause du fait que la Mère Divine crée des corps solaires à l’intérieur de nous, cela ne signifie pas que l’ego est parti; bien sûr, nous devons vaincre beaucoup d’ego pour créer les corps solaires. Mais, l’annihilation complet de tous l’ego ne se produit pas automatiquement ou mécaniquement, comme beaucoup de gens le pensent. Nous, au moyen de la méditation devons travailler très dur dans la compréhension de n’importe quel ego, pour annihiler de tels ego.

Aphrodite-Uranie crée le corps astral solaire, le corps mental solaire et le corps causal solaire. Ce sont les corps qu’Aphrodite-Uranie, Vénus-Uranie, créent dans l’initié ; qu’ils soient hommes ou femmes. Mais, certains de ces initiés empruntent le Chemin Spiral. Dans l’une de ses conférences, le Maître Samael dit que le Chemin Spiral est le chemin des Hasnamussen. Pourquoi? Parce qu’ils empruntent le Chemin Spiral pour annihiler l’ego, petit à petit, à travers de nombreuses réincarnations. Bien entendu, ce ne sont pas des Hasnamussen du premier ou du second degré ; ils sont du troisième degré. Il y en a beaucoup comme cela. Quand ils se réincarnent, malheureusement, ils tombent, et ils réapparaissent avec l’ego très forts, même s’ils ont des corps astral, mental et causal. Mais, ils sont du Chemin Spiral.

Voici ce que le Maître Samael dit:

« Il existe une quatrième classe de hasnamussen : les dhyani bodhisattvas tombés. J’étais une quatrième classe de hasnamussen quand je suis tombé. J’appartenais à la quatrième classe. J’avais formé deux personnalités distinctes : l’une divine et l’autre ténébreuse. La quatrième classe conserve la mémoire des âges, la conscience éveillée. Ils souffrent toujours beaucoup, l’indicible, jusqu’à ce qu’ils ressuscitent, mais s’ils ne ressuscitent pas, il n’y a pas d’autre choix pour eux que d’entrer dans les régions submergées des mondes infernaux jusqu’à la Seconde Mort.

« La quatrième, Uranie-Vénus, est la Mère du Fils de l’Homme, les Vierges du Nirvana. C’est la femme vêtue du soleil et de la lune sous ses pieds. Cette femme est couronnée de douze étoiles, qui sont le symbole des sept églises et des cinq sens, en d’autres termes, des douze facultés (du véritable être humain). » – Samael Aun Weor

Ce sont les femmes adeptes du Nirvana. Ces femmes du Nirvana sont des Anges, qui se réincarnent pour aider. Peu à peu, ces femmes du Nirvana, détruisent l’ego, d’une manière très lente. Mais, elles travaillent toujours avec la Divinité. Cela se rapporte également à la Mère Divine, parce que quand l’initié, la Monade de tout initié dans Tiphereth – vous voyez que nous plaçons le signe de Vénus dans Tiphereth – Maître Samael explique que Vénus gouverne Tiphereth. Lorsque vous atteignez ce niveau, qui est le niveau de Moïse, et si vous décidez de prendre le Chemin Direct, c’est parce que vous ne voulez pas être un Hasnamuss du quatrième type. Vous dites, dans vous cœur : « Je veux devenir un vrai être humain, un vrai Adam, fait à l’image d’Elohim. » Pour cela, votre Mère Divine reçoit le cadeau. C’est votre Mère Divine qui reçoit cela. Ce cadeau s’appelle le Christ. Elle tombe enceinte intérieurement du Seigneur. Quand elle enfante le Seigneur, qui est Chokmah, le Christ, ce Chokmah descend dans Malkuth, dans l’écurie de Bethléem, qui est vous, physiquement parlant, si vous atteignez ce niveau et prenez le Chemin Direct. Cet enfant naît pour vous sauver. Vous sauver de quoi? Du diable, de Satan, ce qui crée du karma pour vous, et rend votre vie, physiquement, spirituellement, psychologiquement, misérable. C’est précisément à ce moment-là que le Seigneur descend, dans l’être humain. C’est le quatrième type. Cela signifie que, physiquement, Malkuth, la femme, votre physicalité, est du quatrième type ; mais cela ne veut pas dire que vous êtes sans ego. Car, pour être sans ego, vous devez atteindre différents niveaux ; c’est le sens des 3 mages, des 3 rois, Malachim, qui sont écrits dans les évangiles. Le premier est noir, le second est blanc et le troisième est jaune. Ces trois rois représentent les étapes de l’Alchimie de ceux dont la mère est Uranie-Aphrodite. Le Christ ne descend pas dans les autres Vénus ou Aphrodites ; seulement dans le quatrième. Votre Mère Divine doit atteindre le quatrième type, alors le Christ descend. C’est pourquoi il est écrit que la mère du Christ est la chaste Marie ; c’est la conception immaculée du Seigneur dans l’Alchimiste. Comme il est écrit par Isaïe :

« Et (depuis le יוד Iod de Yesod, les racines de) une tige (la moelle épinière dans Malkuth) sortira (le ש Shin, le feu, un maître de Chesed, Geburah et Tiphereth, le triangle du milieu) de la race de (le יוד Iod au-dessus dans Kether, c’est-à-dire,) ישי Yesse; Et, (Samech ס l’Ouroboros) la branche de (le יוד Iod de Yesod) ses racines pousseront. Et (le fils du feu) l’esprit de Iod-Havah רוח יהוה reposera sur lui, le (רוח חכמה ובינה Ruach de Chokmah et Binah) esprit de sagesse et de compréhension,רוח עצה וגבורה l’esprit du sacrum et de la puissance (vertèbre la plus basse de la colonne vertébrale et Geburah), רוח דעת l’esprit de (Daath) connaissance et respect à יהוה Iod-Havah. » – Isaïe 11 : 1, 2

Les versets précédents sont très faciles à comprendre, alchimiquement et kabbalistiquement parlant.

Au-dessous du quatrième et du troisième, c’est-à-dire à l’intérieur du deuxième et du premier, nous pourrions trouver des gens qui aiment le Seigneur. Tous les croyants sont de la seconde Aphrodite, car dans la première, on retrouve beaucoup de sorcières et sorciers qui suivent la première Aphrodite. Vous pouvez trouver des images d’Aphrodite, qui pourrait s’appeler Marie, ou Isis, ou peu importe comment vous voulez les appeler, dans Klipoth, l’enfer; ils adorent la Mère Divine, polarisée de la manière négative. Le feu d’Aphrodite peut se polariser négativement ou positivement, comme le montre le sens du mot אשת Eshoth (épouse), qui est au pluriel féminin pour feu. Si nous lisons l’Hindouisme, nous pouvons également trouver cela ; la polarisation négative de la Mère Divine s’appelle Kali. Mais, le Saint-Esprit, Shiva, a de nombreuses épouses, qui sont une représentation de ces niveaux que nous expliquons ici.

Même ceux qui incarnent le Seigneur, qui atteignent ce niveau, le 4e type, l’Uranie-Aphrodite, même ceux-là ne peuvent pointer du doigt les autres, disant : « Untel est un magicien noir ; Untel est un sorcier, une sorcière. » Car, lorsque vous pointez quelqu’un d’autre avec votre index, 3 pointent vers vous : votre cerveau moteur-instinctif-sexuel, votre cerveau émotionnel et votre cerveau intellectuel. Ces 3 sont contre vous. Nous n’avons pas le droit ; nous devons respecter les autres. N’importe qui peut suivre ce qu’il veut, mais il y a beaucoup de secrets parmi ceux qui marchent sur ce chemin. Je peux vous dire que la Maîtresse Litelantes, l’épouse du Maître Samael Aun Weor, appartient au 4e type d’initié : Uranie-Aphrodite. Très haut. Elle appartient à ce niveau. C’est un Ange puissant. Comme il est écrit par Samael Aun Weor :

« Maître », dis-je, « que pourriez-vous dire de mon épouse Litelantes? »

Réponse : « Elle est plus digne de toi pour la Magie Sexuelle, le Sahaja Maithuna… Avec cette Dame-Adepte, tu peux travailler dans la Neuvième Sphère (le sexe). » – Les Trois Montagnes

Les Dames-Adeptes ont leur propre volonté. En dessous de ce niveau, il existe de nombreux autres niveaux dans le Nirvana. C’est pourquoi Maître Samael a toujours respecté la Maîtresse Litelantes. Il a dit, cette femme m’a été donnée par la Loge Blanche pour que je puisse travailler et me relever. Tous ceux d’entre nous qui l’ont connue savons qu’il dit la vérité ; mieux dit, nous tous qui la connaissons. Dans les plans internes, puisqu’elle est toujours active ; une grande Maîtresse.

C’est ainsi que nous expliquons que le Fils de l’Homme du 4e type. Cela signifie que vous devez atteindre ce niveau, votre Mère Divine doit atteindre le niveau de Tiphereth, et vous devez prendre le Chemin Direct, pour que votre Mère Divine puisse atteindre ce niveau afin que vous puissiez devenir un vrai être humain, un vrai Adam fait à l’image d’Elohim. Avant cela, nous ne sommes qu’une blague.

Maintenant, lisons ce que Maître Samael dit, concernant Geburah, c’est-à-dire la Charmante Hellen ou la Belle Hélène. Il a déclaré:

« S’intégrer à la Walkyrie, être complètement fiancé à la belle Hélène, n’est possible qu’au moyen de la résurrection.

Incontestablement, tous les principes Christiques se trouvent contenus dans la Bouddhi.

Quand l’Homme Causal est intégré à la Bouddhi, il ressuscite.

L’homme, dans sa totalité, s’illumine de toute cette intégration.

Mais, combien il est difficile d’obtenir cette intégration.

En aucun cas une telle intégration n’est possible sans l’élimination préalable des agrégats psychiques que nous portons à l’intérieur de notre intérieur.

L’Humain Causal est le vrai humain, et la belle Hélène (ou la charmante Hélène) est sa (son) véritable époux(se).

Les Corps Mental et Astral, et le véhicule physique avec sa base vitale ne sont que des vêtements. » – La Pistis Sophia Dévoilée par Samael Aun Weor

« La Magie Sexuelle fait partie des enseignements que le Christ a enseigné en secret à ses soixante-dix disciples… »

« Le trident symbolise le triple ensemble de forces des Atomes de Transformation du mental.

Le Corps Mental n’est pas le « Moi ». Le Corps Mental est seulement un instrument du « Moi ». Ainsi, prétendre être asservi à cet instrument matériel est le point de rupture de l’entêtement.

Le mental de l’intuitif est un calice ineffable rempli de beauté.

Le mental de l’intuitif est le calice du Saint Graal saturé du sang du Martyr du Golgotha.

Le mental de l’intuitif est la coupe sacrée de Plérome, la coupe sacrée de Samadhi, la liqueur des Dieux. C’est le Soma, bu par les Seigneurs du Mental. C’est la liqueur d’amour, la liqueur Bouddhique, qui est le vin de lumière déjà transmuté dans le vase igné de la belle Hélène. C’est la coupe des Dieux immortels! » – Samael Aun Weor

Et, enfin, l’apôtre Paul a déclaré :

« Car je n’ai pas honte de l’évangile du Christ : car c’est la puissance de Dieu pour le salut de chacun qui est confié (avec puissance) ; au Juif d’abord, et aussi aux Helléniques. » – Romains 1 : 16

Qui sont les Juifs? Un Juif, ou, la Tribu de Judah, dit Maître Samael sont les Christifiés; ceux qui incarnent le Christ. Pour cela, vous devez atteindre le niveau de Moïse. Moïse est le corps causal, et pour cela, vous continuez à travailler avec les forces du Lion, Judah. Les vrais Juifs sont ceux qui suivent le Chemin Direct. Les vrais Juifs sont ceux qui cessent d’être Hasnamussen ; c’est-à-dire, qui deviennent de vrais êtres humains, alchimiquement et kabbalistiquement parlant. Nous savons que dans ce monde en 3 dimensions, il y a des gens qui se disent Juifs, par tradition. Mais, alchimiquement et kabbalistiquement, un vrai Juif est un Christifié ; un sans l’ego vivant. Avec l’ego vivant, c’est une blague pour quelqu’un de se dire Juif. C’est pourquoi Paul de Tarse dit, le Juif d’abord ; Pourquoi? Parce que si vous atteignez le niveau de Tiphereth, le corps causal, le corps de Moïse, alors vous avez le droit d’incarner le Seigneur, comme nous l’avons expliqué. C’est le premier.

Avant cela, sont les Helléniques. C’est pourquoi il dit, « et aussi aux Helléniques ». Qui sont les Helléniques? Qui est Hélène? Hellen ou Hélène est le corps Bouddhique, appelé Geburah. Nous avons expliqué dans de nombreuses conférences, que pour que nous puissions recevoir l’intuition dans la première initiation des Mystères Majeurs, la lumière est divisée, et est prise par Dieu pour Bouddhi, Geburah ; pour Hellen ou Hélène, en d’autres termes. C’est pourquoi Maître Samael Aun Weor, dans son livre La Révolution de Belzébuth, chante pour Hélène, parce que tout le travail qu’il a fait dans la première initiation des Mystères Majeurs a été absorbée par Hélène; sa propre Hélène particulière, individuelle, ce que nous appelons l’Âme Spirituelle. C’est de là que l’initié reçoit l’intuition. Lorsque vous travaillez en vous-même, alors votre Hélène particulière vous envoie des vibrations, liées à la pure sagesse du Père, qui est Chesed, la Monade. Alors, vous recevez les pensées ou images intuitives ou connaissances de votre Monade, à travers Hélène. Tout initié qui est en chasteté reçoit cela, de leur propre Monade. Mais, ceux qui atteignent la première initiation des Mystères Majeurs reçoivent plus, car ils sont déjà connectés. Même s’ils n’ont pas encore un mental solaire, ils ont un mental, un intellect qui peut la recevoir, et c’est ce que nous appelons l’intuition, le mental intuitif.

Deukalion et Pyrrah

En relation avec ce niveau de développement, de l’initiation, nous plaçons Paris; celui qui était amoureux d’Hélène. C’est pour indiquer que, si nous sommes un homme qui adore Hélène, l’Âme Spirituelle, la femme a aussi leur propre contrepartie, qui est Hellen, le fils de Deukalion et Pyrrha, l’aspect masculin de leur Âme Spirituelle. Évidemment, elles voient toujours le grand prince, parce que le corps Bouddhique, peut se polariser en Hellen ou Hélène, masculin ou féminin, parce que la Monade est androgyne. C’est ainsi que la femme ou l’homme reçoit l’intuition, à travers Geburah, à travers le corps Bouddhique ; dans toutes les initiations, mais spécifiquement dans la 1ère, car c’est à ce moment que Dieu prend tout le feu à Hellen ou Hélène. À partir de là, nous continuons à marcher, à nous développer, dans le corps vital, le corps astral, le corps mental, le corps causal, et le corps Bouddhique se développe de plus en plus.

Quel est le but de l’initié? Épouser Hélène ; se référant à l’initié homme, l’Alchimiste homme. Il y a aussi des initiées, comme Jeanne d’Arc, dont le but était d’incarner l’Âme Divine, qui dans ce cas était polarisé en Hellen, masculin, pour devenir un Maître ressuscité.

Maître Samael a déclaré : « Dans mon livre intitulé « Les Trois Montagnes », j’ai écrit quelque chose que les frères et sœurs n’ont pas compris. J’ai déclaré qu’en Lémurie j’avais pris une nouvelle épouse, après la désincarnation de Litelantes, afin de continuer sur le chemin ; elle était une géante. N’est-ce pas intéressant? Eh bien, le fait est que tout le monde croyait qu’elle, celle que j’avais prise, était une femme de chair et de sang, mais elle n’était pas de chair et de sang ; elle était la Belle Hélène. Quiconque parvient à la résurrection épouse la Belle Hélène. Et si celui qui parvient à la résurrection est une femme, alors elle épouse le Bien-Aimé. En tout cas, on épouse l’Âme-Esprit. » – Samael Aun Weor

Donc, après la résurrection, c’est quand vous épousez vraiment Hellen ou Hélène, l’Âme-Esprit pénètre complètement en vous, en tant qu’un maître ressuscité. Pas seulement Bouddhi, mais aussi Atman, l’ineffable. Avec cela, vous devenez un Dieu, dans un corps physique. C’est tout le chemin que nous, les guerriers de ce monde physique, qui sommes appelés l’Âme Humaine (Tiphereth), doivent parcourir. Et n’oubliez pas qu’il y a aussi les Amazones, ces femmes guerrières qui se battent pour leur auto-réalisation, dans tous les niveaux que nous avons mentionnés ; leur but est d’atteindre Hellen (polarisé à la manière masculine), mais, sur le chemin vers Hellen ou Hélène, il y a plusieurs niveaux. C’est pourquoi Paul de Tarse dit, d’abord les Juifs (ceux qui sont dans Tiphereth), puis les Helléniques, qui sont en-bas, liés à Netzach, Hod, Yesod, Malkuth et toutes les initiations inférieures, les 9 initiations des Mystères Mineurs, dans lesquelles vous atteignez différents niveaux de développement de votre Âme Divine.

En synthèse ; ce travail est spirituel. Il est synthétisé dans Hellen ou Hélène. C’est ce qu’a écrit Homère dans l’Iliade et l’Odyssée ; tous les combats pour Hélène. Bien sûr, Hélène de Troie a existé, physiquement, mais les auteurs de ces grands poèmes ont écrit en symbolisme, à propos de l’Âme Bouddhique ou corps Bouddhique. Même les Nirvani se sont battus pour Hélène. Mais, ceux qui épousent vraiment Hellen ou Hélène, sont ceux qui marchent sur le Chemin Direct de l’auto-réalisation de l’Être.

« C’est pourquoi Maître Samael Aun Weor a déclaré : « Par orgueil, Simon le Magicien est tombé dans la magie noire. Par simple orgueil, Simon le Magicien n’a pas voulu accepter le Christ. Quelque chose de similaire se produit maintenant en ce vingtième siècle, avec de nombreux Spiritualistes qui ne veulent pas accepter mes enseignements par simple orgueil. Ces types d’êtres « Simoniaques » tombent dans la magie noire par simple orgueil. Simon le Magicien connaissait le Grand Arcane, et il était tout à fait chaste… L’Alchimiste doit être très humble devant les hiérarchies divines pour ne pas échouer dans le Grand Œuvre. Le mental doit devenir comme un enfant humble et simple. Le mental doit s’humilier devant les hiérarchies divines… »

« Une personne vaniteuse, vaine ou orgueilleuse ne peut pas consciemment savoir profiter de la Grâce, la Puissance-Lumière qui vient du Père.

Ainsi, avant de recevoir la Grâce de l’Ancien des Siècles, nous devons désintégrer les agrégats psychiques de l’orgueil mystique, de la vanité mystique et de la fierté mystique.

Faisons donc une distinction complète entre l’orgueil mystique, la fierté mystique et la vanité mystique, et l’orgueil, la fierté et la vanité communs et ordinaires.

L’orgueil, la fierté, et la vanité mystiques sont liés aux initiés, aux adeptes et aux simples aspirants.

L’orgueil, la fierté et la vanité communs et ordinaires sont différents. Beaucoup de gens en ont. » – La Pistis Sophia Dévoilée par Samael Aun Weor

Par conséquent, si l’on ne désintègre pas l’ego de l’orgueil, de la fierté, et de vanité mystique, même avec les Initiations Vénustes on peut tomber dans l’abîme.

Des questions?

Public : Je ne suis pas sûr, mais je pense que Samael Aun Weor, au cours de son processus, a déclaré : « Qui brûlera Troie? » Est-ce exact? Que voulait-il dire par là?

Instructeur : Troie symbolise le corps physique. Il dit : « Après moi, laissez Troie brûler. » Autrement dit, s’il atteint ce niveau de résurrection, prêt à s’incarner et à épouser – à cette hauteur – Hélène de Troie, alors qui se soucie du corps physique? Laissez Troie brûler. Il est auto-réalisé. C’est le sens de cela. Mais, avant cela, il est bon de brûler les habitants de Troie petit à petit, de différentes manières, car dans cette ville, dans ce pays, vivent tous nos agrégats psychologiques. Rappelez-vous qu’ils ont volé Hélène aux Helléniques. C’est un beau symbole mythologique.

C’est le chemin. Bien sûr, Lucifer est au milieu. Lucifer est l’escalier qui monte au ciel, et Lucifer est l’escalier qui descend en enfer ; cela dépend de la façon dont vous utilisez l’énergie sexuelle. Le point ici est de contrôler votre Kain. Ceux qui permettent à Kain de contrôler leurs organes sexuels, construisent l’intellect d’une manière très négative. Les grands fornicateurs sont très intellectuels, mais de manière négative. Dans l’autre sens, nous développons l’intellect illuminé ; le raisonnement objectif. Maintenant, tous ces fornicateurs qui adorent la fornication ont un intellect très fort. La plupart d’entre eux sont des homosexuels, de Lilith ; c’est ce qu’ils aiment. Laissez-les aller où ils veulent.

C’est le chemin d’Adam Solus. Tout descend d’Adam Solus, et maintenant nous sommes divisés en Kain et Abel. La division d’Adam et Eve s’est produite en Lémurie, mais à la fin, Kain et Abel sont nés ; la division complète des deux polarités dans chaque personne. Depuis ce temps, il en est toujours ainsi, dans cette race racine Aryenne ; Kain est vivant et Abel est mort.

Public : Vous parliez de la première initiation, et comment le feu est avalé, ou porté à Hélène, l’Âme Spirituelle. Ainsi, même si un initié meurt, dans cette vie, ils ont toujours les résultats de ce travail? La première initiation n’est pas perdue, parce que nous n’avons pas fini?

Instructeur : Non. N’oubliez pas que les initiations sont reçues par la Monade, pas par l’ego. Maintenant, le lien avec ces initiations peut être perdu si lorsque vous êtes né de nouveau dans un autre corps physique, vous commencez à forniquer. Alors, vous devez refaire cette connexion. C’est ce que le Maître explique à de nombreux initiés ; qu’ils sont tombés dans le passé, et ils ont perdu ce lien. Mais, la Maîtrise et les degrés que l’Être Intérieur, la Monade acquis dans des vies antérieures sont toujours là; ils ne sont jamais perdus à l’intérieur de l’Esprit. Mais, à l’intérieur de l’âme, ils sont perdus, bien sûr.

Il y a des âmes qui sont si bas, qui sont tombés si bas, qu’elles ont tout oublié. Elles n’en ont aucune idée. Or, elles sont des âmes des Grands Maîtres. Quand elles commencent à faire le travail, elles commencent à se souvenir.

Public : Si nous sommes pris dans un cycle de récurrence, comment nous développons-nous si nous continuons à faire les mêmes erreurs?

Instructeur : En travaillant sur les egos liés à la récurrence.

La récurrence est une loi que vous ne pouvez pas éviter. La récurrence n’est pas seulement liée à votre propre karma, mais au karma de vos parents, de votre frère, sœur, amis… et vous retournez toujours dans les mêmes cercles, en répétant toujours la même chose, car ces egos y sont connectés. Donc, si vous annihilez ces egos liés à la récurrence, alors vous gérez cette récurrence avec sagesse.

Si dans des vies antérieures, quelqu’un vous a insulté et que vous avez réagi avec colère, il y a peut-être eu une lutte et vous avez été tué. Maintenant, par récurrence, l’insulteur revient dans cette vie, mais parce que vous avez travaillé votre colère, votre orgueil, votre estime de soi, votre ressentiment, vous ne répondez pas de la même manière. Alors, évidemment, vous n’êtes pas tué, car vous n’y suscitez aucun problème. L’insulteur vient, fait comme il le fait, insulte, et pense que vous êtes stupide parce que vous ne répondez pas. Ce n’est pas que vous soyez stupide, mais que vous sachiez réagir sans colère ; c’est précisément ce dont parle le Maître Jésus ; s’ils vous frappent à une joue, donnez-leur l’autre. C’est-à-dire, méditer, donner l’autre dans le sens où vous savez réagir à cette impression. Pas littéralement donner l’autre joue pour qu’on lui donne aussi un coup de poing…c’est un travail psychologique que nous devons faire.

Public : Je me souviens que dans une conférence précédente, vous parliez de Judah et de la façon dont le Daleth apparaît lorsqu’on atteint un certain niveau, dans le Iod-Hei-Vav-Hei, formant le Judah. Pourrait-on dire que c’est synonyme d’Adam, en ce sens qu’on a Aleph (les eaux supérieures) et Mem (les eaux inférieures) et Daleth apparaît entre elles, lorsqu’on accomplit le travail?

Instructeur : Exactement. J’ai mentionné que Judah (יהודה Yehudah) est écrit avec יהוה Iod-Hei-Vav-Hei, et quand on ajoute le ד Daleth au milieu de Iod-Hei-Vav-Hei, on écrit Judah ; יהודה Yehudah, en d’autres termes. Daleth ד est précisément une lettre secrète là, et elle se trouve également au milieu de אדם Adam. Daleth ד signifie que vous devez travailler avec דעת Daath, connaissance. Daath commence par ד Daleth, tout comme le mot דבר Dabar, qui signifie Mot en Hébreu. En d’autres termes, dans Adam, Daleth, est la porte pour communiquer des דברים Debarim Mots; les Mots (הדברים HaDebarim) sont en gestation grâce au pouvoir de יהוה אלוה ודעת Iod-Hei-Vav-Hei Eloha Va Daath dans notre gorge. Mais, pour engendrer (הדברים HaDebarim) les mots, il faut placer יהוה אלוה ודעת Iod-Hei-Vav-Hei Eloha Va Daath dans notre gorge.

« Car מי אלוה Mi-Eloha (אלוהים Elohim) ne sont que Iod-Havah, Et מי Mi est un silex uniquement pour notre אלוה Eloah (Déesse). » – Psaume 18 : 31

Cela signifie que nous devons transmuter notre énergie sexuelle ; car אלוה Eloha (Aphrodite) doit fusionner avec מי Mi, dans la glande pinéale, à l’intérieur de notre cerveau, puis (אלוהים Elohim) de Malkuth est absorbé par Geburah et Tiphereth, notre cœur. C’est l’intuition qui commence dans la première initiation des Mystères Majeurs.

Daleth ד est la synthèse du Tetragrammaton ; les quatre lettres de Dieu avec lesquelles vous travaillez. C’est ainsi que nous travaillons. Nous avons expliqué sur Iod-Hei-Vav-Hei Eloha Va Daath, mais la mystérieuse sephirah Daath est dans la gorge; Dabar, la parole. Au commencement était דבר Dabar, la parole. Et, Daath l’Arbre de la Connaissance – vous exprimez votre connaissance avec votre parole, votre langue. C’est précisément ce qui rend Adam différent des animaux ; qu’il peut exprimer les mystères d’Eloha, son propre Dieu, ou Elohim, les Dieux, par la gorge. C’est le Daleth, la porte du Ciel, c’est pourquoi Daleth ד se trouve aussi là dans יסוד Yesod, sexe.

Si vous observez le graphique que nous avons regardé précédemment, concernant l’Arbre de Vie, vous trouvez Poséidon, Neptune, avec le symbole du trident, nous pouvons très clairement voir la lettre Shin là; elle a la même forme. En-bas, dans le sexe, nous avons Ouranos, qui est le symbole de la croix – nous l’avons expliqué dans une conférence précédente – qui est liée à la lettre Tav. Donc, Shin et Tav ensemble forment שת Seth, le troisième fils de ש Shin-Adam et Tav-Eve. C’est pourquoi Arnold Krumm-Heller, Huiracocha a déclaré, les Sethiens adoraient la grande lumière. Mais, cette grande lumière est dans toutes les Sephiroth. De שת Seth, émerge Enosh, l’être humain, qui a habité l’Atlantide à l’Âge d’Or. Maintenant, nous sommes à la fin de cette race Aryenne, laissons Seth-Enosh renaître en nous ; mais, il peut y avoir un autre symbole pour cela… Nicodème pourrait demander : Comment ces choses peuvent-elles être? Eh bien, l’être humain naît dans Tiphereth de feu et de l’eau; et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, de même le Fils de l’homme doit être élevé : que quiconque (dans Tiphereth) croit en lui ne périra pas, mais ait la vie éternelle.

Public : Donc, si on a Eve-Vénus, Uranie-Vénus de chaque côté de l’Arbre de Vie, et Kain et Abel au milieu, ce serait l’Arcane 6, n’est-ce pas?

Instructeur : Oui, l’Arcane 6 : l’être humain entre les deux Vénus. Vous devez choisir. Souvenez-vous de cela.

C’est pourquoi, lorsque vous lisez sur d’autres religions, vous constatez que dans de nombreuses religions, elles représentent Aphrodite, Vénus, d’une manière très négative. Ils disent que Lilith est Aphrodite ; Oui c’est le cas. Il y a un écrit que nous avons sur le site Web, intitulé « Tonnerre, Mental Parfait », où la Mère Divine, l’aspect féminin, parle de ses différents développements. Elle dit : « Je suis la prostituée et la sainte. C’est pourquoi le Maître Samael Aun Weor dit: « Quand vous observez une femme, vous devez voir en elle la Mère Divine. Toutes les femmes sont la représentation de la Mère Divine, bien sûr; sans la femme, nous ne serions pas là. » Vous pourriez dire : « Mais Maître, il y a aussi des prostituées? » « Oui, il y en a, mais qui sommes-nous pour juger. Respect », dit le Maître. Chacun se polarise à sa manière, selon sa propre caprice, son propre comportement sexuel ; la cause de toutes nos calamités est à l’intérieur de nous.

Catégories : Evolution du Sexe